Le prochain porte-avions français déjà en cours de conception dans l'Eure

Le site de la Direction générale de l'armemement (DGA) spécialisé dans les techniques hydrodynamiques, situé à Val-de-Reuil (Eure), travaille déjà au prochain porte-avions français. Annoncé par Emmanuel Macron, ce nouveau bâtiment de guerre devrait voir le jour d'ici 2038.
Une reproduction digitale du prochain porte-avions français, le "PANG".
Une reproduction digitale du prochain porte-avions français, le "PANG". © Naval Group/MaxPPP
Le "PANG". A peine annoncé, le prochain porte-avions à propulsion nucléaire français a déjà son petit nom. Le "Porte-Avions Nouvelle Génération" (PANG) devrait voir le jour d'ici 2038, selon les annonces du président Emmanuel Macron, mardi 8 décembre en Saône-et-Loire.

Le successeur du Charles-de-Gaulle est déjà en cours de conception, du côté de Val-de-Reuil, dans l'Eure. Le discret site de la Direction générale de l'armement (DGA) spécialisé dans les techniques hydrodynamiques est chargé de toutes les premières phases de test.
 
"DGA TH travaille sur les performances propulsives du futur porte-avions avec des études numériques et des essais au bassin de traction et au tunnel hydrodynamique. Le centre réalisera également dès l'année prochain des essais de manoeuvrabilité de maquette sur un lac", explique-t-on du côté de la DGA.

Un site unique

Aide au développement de navires haute performance, conception de propulseurs, simulations de tenue à la mer... En tout près de 200 personnes de la DGA TH travaillent chaque jour à l'élaboration de navires ultra sophistiqués.

Du côté de la mairie de Val-de-Reuil, on espère que les travaux sur le site normand devraient durer plusieurs années. Cinq ans ? Dix ans ? Il est encore trop tôt pour fixer une date précise.

Mais le site, implanté depuis plus de 30 ans, possède des installations d'excellence : "Il y a un bassin long de 600 mètres qui permet de simuler toutes les conditions de navigation possible", explique la municipalité. Des maquettes à échelle très réduite du prochain porte-avions y sont déjà à l'essai.

"Une fierté"

"C'est une fierté ! Cela montre l'excellence de nos entreprises", poursuit-on du côté de la mairie. Val-de-Reuil a, en effet, de quoi se réjouir : en plus de la conception du prochain porte-avions, deux laboratoires pharmaceutiques basés sur le territoire devraient être impliqués dans le conditionnement, l'emballage et la distribution du prochain vaccin.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité défense