Un train classé monument historique embarque le père noël et ses voyageurs dans l’Eure

Publié le Mis à jour le
Écrit par Quentin Bral

Un train d’autrefois avec une ambiance musicale de Noël. Tous les ingrédients étaient réunis pour passer un bon moment en famille sur la ligne touristique Pacy-sur-Eure / Breuilpont. 200 personnes à bord, et parmi les passagers, le Père Noël.

« Bonjour les enfants », lance un vieil homme à la barbe blanche et vêtu de rouge. Heureusement il s’agit bien du père noël qui longe le train enchanté (c’est un secret), lui vêtu de vert. Et oui, qui a dit que le Père Noël ne voyageait qu'en traineau ? Dans l'Eure, il prend aussi le train. Et pas n'importe lequel, puisqu'il s'agit du train historique de la vallée de l'Eure. Les bambins sont aux anges. Et les adultes aussi. « Je ne le fais pas que pour mes petits-enfants, c’est aussi pour nous. Ça me rappelle de nombreux souvenirs. Elle est loin mon enfance vous savez. » Voyageuse du train de noël une autre voyageuse, bonnet bien vissé sur la tête s’exclame. « Ça fait quelques temps qu’on souhaitait le faire. Je suis la plus heureuse ! » Le sourire bien caché sous le masque, la magie de noël ressasse toujours de merveilleux moments.

Sur les traces et les rails d’un train historique

 Ces anciens rails reliaient jadis Rouen et Orléans. Aujourd’hui ils sont entretenus comme ligne touristique par des bénévoles passionnés. « C’est toujours plaisant de voir les retours de nos passagers. On ne fait pas ça pour rien et on fait même ça assez souvent. Dès que l’occasion se présente, comme à Halloween, Noël, le carnaval… » souligne Stéphan Van Exterghem,  président de l'association.

Tristan Touche a 16 ans, lui aussi met sa pierre à l’édifice. « J’aime ça plus que tout. Je fais en sorte de venir donner un coup de main tous les week-ends. » Tristan Touche, bénévole . En tout, soixante bénévoles se mobilisent pour entretenir les rails.

Près de 1 000 billets ont été vendus sur les 5 départs organisés cette année.  Et le chemin est tout tracé. La destination n'est pas lointaine, seulement 8 km, mais l'évasion est garantie. Pas de quoi arranger le père noël pour son retour en Laponie.