Une femme de 74 ans meurt après avoir été retrouvée blessée dans une rue d'une commune de l'Eure

Une enquête a été ouverte par le parquet d'Evreux pour déterminer les causes de la mort d'une femme de 74 ans retrouvée blessée dans une rue de Quillebeuf-sur-Seine, dans l'Eure, mardi 3 janvier au soir, et décédée dans la nuit à l'hôpital. L'hypothèse la plus probable est un homicide involontaire avec délit de fuite.

Mardi 3 janvier, aux alentours de 22h40, les gendarmes sont appelés par un passant pour une femme découverte blessée mais consciente dans une rue de Quillebeuf-sur-Seine, dans l'Eure. Les pompiers constatent alors que la femme présente "une bosse à la tête et quelques égratignures sur les mains", précise André Guidoux, capitaine de la compagnie de gendarmerie de Pont-Audemer. 

Elle est transportée à l'hôpital de Pont-Audemer où les médecins font état "d'une hémorragie interne, de 15 côtes cassées et d'une fracture du bassin", détaille le capitaine. "Au cours de la nuit, son état se dégrade et elle décède vers 3h du matin", ajoute-t-il. 

Une enquête a été ouverte par le parquet d'Evreux afin de déterminer les causes de la mort. La brigade de recherche de la gendarmerie de Pont-Audemer est en charge de l'enquête. "Une des hypothèses est qu'elle aurait été percutée par un véhicule et que le conducteur aurait pris la fuite", indique Rémi Coutin, le procureur de la République d'Evreux. 

Une autopsie prévue le 11 janvier

La victime, qui habitait Paris, passait quelques jours chez son fils, résidant à quelques mètres de l'endroit où elle a été découverte. "Elle avait vraisemblablement passé la soirée dans un bar à un kilomètre du domicile de son fils", précise le procureur. "Elle y est allée avec son propre véhicule qu'elle a laissé sur place. Et a été raccompagnée chez son fils par un voisin", ajoute le capitaine Guidoux. 

Une autopsie est prévue au CHU de Rouen le mercredi 11 janvier. "On en attend beaucoup", souligne le procureur. Aucun témoin de l'accident ne s'est pour l'instant manifesté, il n'y avait pas d'éclairage dans cette rue et pas de vidéoprotection sur la commune selon la gendarmerie. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité