VROUM. A la découverte du Combi VW, mythe des seventies et icone des véhicules de loisirs

Publié le

Aujourd’hui, Vroum vous propose d’adopter la cool’attitude avec le plus mythique des véhicules de loisirs : le Combi Volkswagen, le précurseur des camping-cars. Le Combi VW, c’est un mode de vie, une philosophie, c’est aussi un véhicule très recherché par les collectionneurs. Pour découvrir ce mythe des seventies, direction la campagne normande, chez Bruno. Installé dans l'Eure, c'est l'un des plus grands loueurs de Combi VW en France.

Nous voilà dans le Perche, à Armentières-sur-Avre, dans ce qui est devenu un des hauts-lieux du Combi Volkswagen en France : chez Only-Combi. Ici, on loue des Combis VW, et le patron, c'est Bruno Verscheure. "Ici, c’est un endroit où il y a un petit peu de Combis. Il y en a beaucoup, de toutes les générations".

Tout a commencé en 2014 avec l’achat de "Scooby", le premier combi de Bruno. La première année, il fait l’acquisition de 5 autres combis qui sont restaurés puis mis en location. La seconde année, il en propose 15 et la troisième année, 30 ! Aujourd’hui, il compte une quarantaine de modèles de Combis VW, qu’il propose à la location pour ceux qui souhaitent "partir à la découverte du territoire français".

Le T1, le début de l’histoire du Combi

Laurent Quembre et l’équipe de Vroum commencent la visite de ce site assez surprenant de la façon la plus simple : par le plus vieux des Combis du parc, à savoir le T1 (« T » pour « Transporter »).

Le T1, c'est le début de l'histoire du Combi Volkswagen. 

Ce sont des véhicules qui sont sortis en 1947 pour transporter les pièces détachées dans les usines. En fait, c'était surtout une plateforme... Puis en 1950, VW a fait le Barndoor (qui signifie "porte de grange", en référence à son capot, NDLR). Ils l'ont complètement tollé. Un an après, ils l'ont sorti vitré avec 11 fenêtres et début 52, ils ont sorti un camping box, un combi aménagé.

Bruno Verscheure, patron de l'entreprise Only-Combi

Ce sont les prémices du camping-car. Le T1 va être produit jusqu’en 1968, année d’arrivée du… T2.

C’est surtout à l'avant du véhicule qu'on distingue un T1 d’un T2. Le T1 a un pare-choc un peu arrondi, le gros logo VW, le pare-brise en 2 morceaux avec une barre au milieu, les phares ronds… A l’intérieur, ça reste minimaliste, même si dans le modèle présenté à Laurent, on distingue une belle option avec la présence… d’un autoradio ! Une radio donc, ce grand volant typique quasi horizontal (à noter qu’il n’y a évidemment pas de direction assistée) et une visibilité panoramique très appréciable sont quelques unes de ses particularités.

Seventies, combi et camping-cars… le voyage libre et indépendant

Ce type de véhicule accompagne une vraie philosophie du voyage, un vrai mode de vie. Les années 70 représentent l’essor des camping-cars et avec eux, la possibilité d’une "évasion beaucoup plus autonome". "C'est un moyen de tourisme très indépendant qui, au contraire des caravanes, évite le stationnement dans les camps (…) Avec un camping-car, vous pouvez stationner où vous voulez dans les rues, sur des places, sur une plage, au sommet d'une montagne, vous stationnez absolument où vous voulez. Moi, j'appellerais ça plutôt un mode de vie", témoigne un adepte de l’époque dans une archive que vous pouvez voir dans notre reportage (à partir de 2'47).

"Bon évidemment, précise Laurent Quembre, la liberté totale, c'était avant, dans ces années 70. Aujourd'hui, il y a une réglementation, on ne peut plus poser son camping-car n'importe où, même si le Combi peut jouir d’une petite tolérance".

Le T2, un Combi qui s’affirme

En 1968, place au T2. Un modèle très apprécié qui, s’il est supplanté par le T3 en 1979 fait entrer le Combi un peu plus dans le cœur des amoureux de voyages et d’escapades au plus près de la nature. Ce modèle sera d’ailleurs produit jusqu’en 2013 au Brésil. Bernard Verscheure nous le présente plus en détails : "En terme de volume, on est un peu plus grand. En terme de conduite, c'est beaucoup plus agréable et en terme de sécurité, c’est plus efficace…". La face avant est un petit peu arrondie et offre une petite bouille toujours sympa. Certes, pas encore de direction assistée : "ça se conduit comme un bus", témoigne Laurent, faisant référence à son volant et à son très grand empâtement avec ses roues aux quatre coins. Un véhicule que vous pourrez emmener "à 80-90 km/h sans problème" précise Bernard.

Ce qui est déconseillé avec un Combi, c’est de faire de l'autoroute. Pour le reste, c'est un véhicule ancien : on est donc sur des sensations de conduite très présentes, on sent bien toute la mécanique, il n'y rien d’assisté…

Bruno Verscheure, patron de l'entreprise Only-Combi

Parfait pour le camping

Laurent et Bernard se mettent alors en mode campeur "parce que l'intérêt d'un Combi Volkswagen c'est bien-sûr son aménagement intérieur" . Evier, tiroirs, placards… bref, il y a de quoi ranger dans ce T2 ! La petite réserve de 50l d’eau sous le véhicule est appréciable et permet de voir venir.

Et puis il y a "ce toit en tissu qui se lève, et qui dévoile un petit carré pour pouvoir se tenir debout quand on veut faire la cuisine par exemple, mais aussi quand on passe en mode nuit", avec un lit 2 personnes en haut et aussi 2 personnes qui peuvent dormir en bas.

En 2022, un Combi qui fait le buzz ?

Alors d’accord, Vroum, c’est l’émission de France 3 Normandie qui aime regarder dans le rétro et fait la part belle au Vintage. Mais rien n’empêche d’apprécier l’avenir automobile, surtout quand il s’inspire du passé… Et le Combi VW, véritable icône du voyage en toute liberté et symbole des années 70, ne pouvait pas en rester là tant il a marqué des générations de conducteurs et de passagers, de passionnés et d’amoureux de grandes évasions en solo, en duo, en famille ou entre amis… Bref le Combi c’est un peu comme un membre de la famille… pour qui il était un peu naturel d’imaginer une descendance inscrite dans son époque. Et Volkswagen l'a compris.

Le teasing a été savamment organisé sur les réseaux sociaux, en témoigne ce post instagram qui dévoilait une nouveauté à venir…

Le constructeur allemand a ainsi répondu à une grosse attente en dévoilant le 9 mars 2022 ce nouveau modèle baptisé ID.Buzz. Un nouveau nom mais un concept bien rodé puisqu’il fait entrer le légendaire Combi dans une nouvelle ère, celle de l’électrique et de la conduite autonome. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Volkswagen (@volkswagen)

On y retrouve bien l’esprit d’aventure de son aïeul, une carrosserie bi-ton et un gros logo sur le capot qui se dote en revanche de phares multi LED de dernière génération. A l'intérieur, bienvenue dans le futur. Le style est épuré, les matériaux sont faits à partir de PET recyclés, le volant est en "cuir" d'origine non animale... Si vous voulez en savoir plus sur cette version 2022, n’hésitez pas à regarder la présentation mondiale diffusée sur Youtube : 

A noter qu'aucune date de commercialisation n'a été donnée. Rien non plus sur une éventuelle version avec toit relevable. Bref, les vieux modèles ne sont pas près d'être has-been ! Cet ID.Buzz sera un Combi de plus dans la collection, et c'est chouette aussi ! La preuve que quelque soit la génération, le format est intemporel, paré pour l’aventure.

A VOIR. VROUM sur France 3 Normandie

VROUM, diffusé chaque samedi à 15h15 et 15h40 sur France 3 Normandie et en replay sur france.tv

Au sommaire de Vroum, épisode 7 diffusé le 12 mars à 15h15 :

  • Les Combis VW chez un des plus grands loueurs de France, dans l'Eure
  • Le camping-car, une passion française
  • Motos anglaises : amoureux des Velocette
  • Sur la route : Vacances en Estafette
  • Station 70 : les objets publicitaires

A ne pas manquer également : VROUM, épisode 8 : Les voitures accessibles en collection (diffusion le 12 mars à 15h40