Les grandes marées des 19, 20 et 21 septembre : de forts coefficients attendus

Les grandes marées sont toujours un moment très attendu par les amateurs de nature et de bord de mer. Avec un coefficient de 112 à Etretat dans la nuit de vendredi à samedi, le paysage a présenté une image inédite de la grande arche. La préfecture maritime appelle cependant à la prudence.

© Anne-Laure Meyrignac
Le phénomène des grandes marées attirent sur le bord de mer amateurs de nature, curieux et pêcheurs à pieds. 
Jusqu'au lundi 21 septembre, de forts coefficients de marée sont attendus sur le littoral normand. Si le spectacle est souvent saisissant, il peut s'avérer dangereux pour les promeneurs ou les pêcheurs à pied. La préfecture maritime appelle donc à la plus grande prudence.
"Les grandes marées ont pour conséquence d'augmenter le marnage (différence entre la hauteur de la pleine mer et celle de la basse mer) avec un brassage d'eau de mer plus important. Elles rendent donc les courants marins plus forts et la mer plus dangereuse", explique la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

A Etretat ce samedi matin, le coefficient a atteint 112. A 8 heures, la marée s'était retirée si loin que l'eau avait laissé libre le passage de la grande arche. Un spectacle extraordinaire qui a permis de longer les falaises à pieds, en profitant du lever du jour.
 
Les grandes marées à Etretat ©France 3 Normandie

On s'est levés à 4h30 pour être là 1h avant la marée et découvrir tous les trous de tourteaux. On est surtout venus faire de la pêche à la tâte

Une pêcheuse à pied


La pêche à la tâte se pratique dans les rochers, à la main ou à l'aide d'un crochet métallique. A Etretat, les pêcheurs recherchent des tourteaux, des étrilles ou des homards. Quand la mer se retire loin lors des grandes marées, le terrain de pêche s'élargit.

C'est très rare d'avoir un coefficient au dessus de 110, et rare qu'il n'y ait pas de vent qui contrarie...une pêche comme aujourd'hui c'est deux trois fois dans l'année ! Et ça permet de découvrir des récifs qu'on ne voit pas le reste de l'année.

Christophe Leboucher, pêcheur à la tâte

Pendant les grandes marées en Seine-Maritime, les pêcheurs à pied trouveront leur bonheur dans les valleuses de Varengeville sur mer, sur la plage d'Yport, à Etretat, ou aux Petites et Grandes Dalles.
© Anne-Laure Meyrignac


Recommandations de prudence

La préfecture maritime recommande de consulter les coefficients et les horaires de marée avant toute sortie en mer, d'informer ses proches et de ne pas sortir seul, de disposer d'un moyen de communication pour alerter les secours, et de rester à proximité d'un point de repli.
En montant, la marée peut modifier considérablement la perception de l'environnement.
C'est quoi les grandes marées ?
La marée est le mouvement quotidien de la mer, et ce phénomène est universel.
Les grandes marées, également appelées "marées de vives eaux", se déroulent au moment de la pleine lune et de la nouvelle lune. La lune et le soleil sont alors dans l'alignement de la terre, et s'attirent fortement. 
La configuration des côtes va également influencer les marées.

On parle de grande marée lorsque le coefficient de marée dépasse les 90.
Une échelle comprise entre 20 (morte eau la plus faible) et 120 (vive eau équinoxe) donne une idée de la force des eaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grandes marées mer nature région normandie