Grandes marées, tempête Ciara: la dune d'Agon-Coutainville a perdu près de 3 mètres

© T.Tavitian
© T.Tavitian

Dans la Manche, à Agon-Coutainville, le trait de côte a reculé avec les mauvaises conditions météo et avec le phénomène des grandes marées. Les dunes ont reculé de 2 à 3 mètres. 

Par Stéphanie Potay

Deux jours après la tempête Ciara, le vent est toujours fort sur la côté Ouest du Cotentin, avec des rafales qui frôlent les 100 km/h et déferlent sur le littoral normand. A ceci se conjugue le phénomène des grandes marées d'hiver. Un coktail explosif à Agon-Coutainville, dans la Manche, où la dune s'affaisse à vue d'oeil. 

Je souhaite une réunion très rapide bien sûr avec l'Etat major de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer ( DDTM)  mais la mer continue, on ne l'arrêtera pas, Christian Dutertre, maire d'Agon-Coutainville

Pourtant en octobre 2019,  un rechargement en sable avait été fait face à l’école de voile, tout a désormais disparu cette nuit. Le maire souhaiterait réensabler très rapidement. 

Même dégâts sur la pointe d'Agon, la dune est devenue une falaise. 

Les grandes marées se poursuivent toute la semaine.

Dérèglement climatique

Un épisode de tempête qui coïncide avec la publication par l'Agence européenne de l'environnement de cartes qui évaluent les conséquences 
du déréglement climatique avec la montée du niveau de la mer et une fréquence plus importante des tempêtes. Franck Levoy, professeur à l’Université de Caen et au centre de recherches en environnement côtier de Luc-sur-mer, note que les évenements de ce type deviennent "plus intenses".

 Il y a de l'érosion avec destruction des cordons dunaires et submersion, avec des brèches dans ces cordons dunaires ou des vagues submersives.


 

Ces cartes vont être utilisées dans les plans de prévention et pour "prévoir l'avenir". 

 
Le trait de côte s'érode






 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus