Grève des médecins les jeudi 1er et vendredi 2 décembre : ce qu'il faut savoir

Publié le Mis à jour le
Écrit par Myriam Libert .

Les médecins libéraux sont appelés à fermer leurs cabinets pendant deux jours, à l'appel d'une partie des organisations représentatives de la profession. Les grévistes demandent notamment une revalorisation du montant de leur consultation à 50 euros. Le mouvement devrait être suivi en Normandie, et occasionner quelques difficultés pour les patients.

Trouverez-vous porte close, si la nécessité se fait jour d'aller voir votre médecin traitant pour soigner cette vilaine grippe qui vous terrasse ? Les médecins libéraux sont en effet appelés à fermer leurs cabinets et à faire grève jeudi 1er et vendredi 2 décembre, pour peser sur les négociations en cours entre la profession et la Sécurité Sociale. Parmi leurs exigences, ces médecins demandent une revalorisation du prix de la consultation à 50 euros, pour se rapprocher disent-ils, de la moyenne européenne. Le tarif d'une consultation de 15 minutes environ varie en effet de 23 euros à Malte à 123 euros en Autriche, en passant par 78 euros en Italie ou 40 euros en Belgique.

Une revendication loin d'être populaire, et même jugée corporatiste par une partie des médecins eux-mêmes. Le SMG, le Syndicat de la Médecine Générale, n'appelle pas à la grève, estimant que "ce sont encore une fois les assuré·es sociaux·ales, in fine, qui paieront la note, sans pour autant voir leur quotidien s'améliorer".

L'Assurance maladie se dit prête à faire évoluer le montant des actes médicaux, à condition que les médecins s'installent dans les déserts médicaux ou participent à la permanence des soins. 

La dernière augmentation du prix d'une consultation simple réalisée par des praticiens de secteur 1, c'est à dire sans dépassement d'honoraires, date de mai 2017. Le prix de la consultation est alors passée de 23 à 25 euros.

La consultation des médecins de secteur 2 -tarif "sécu" dit "libre"- avait aussi augmenté de 28 à 30 euros. 

Ces augmentations n’ont pas eu d’impact financier selon l'Assurance maladie, pour les 95 % de patients qui ont une complémentaire santé, et dès lors qu’ils ont déclaré un médecin traitant. La répartition dans le remboursement (70% sécurité sociale, 30% pour la complémentaire) reste la même.

Le mouvement de grève sera t-il suivi en Normandie ?

Le Syndicat des Médecins Libéraux qui représente 10% des médecins généralistes, estime que le mouvement sera très suivi en Normandie. 70 à 90 % des cabinets pourraient être fermés selon Bruno Burel le représentant du SML en Seine-Maritime.

Même s'il est difficile de prévoir un mouvement quand il touche des professionnels indépendants, "la grève risque d'être très sévère" pronostique le praticien rouennais. Dans son cabinet médical, les quatre médecins seront grévistes. Une situation totalement inédite.

Bruno Burel a conscience que la principale revendication de ce mouvement, la hausse de leurs honoraires, peut sembler "un peu choquant" en ces temps difficiles. "Le vrai problème, c'est de sortir du marasme de l'accès aux soins en France. Les médecins ont de plus en plus de paperasse administrative à remplir qui leur prend beaucoup de temps. En augmentant nos honoraires, on nous donne la possibilité d'embaucher du personnel pour réaliser toutes ces tâches, et nous dégager du temps médical" poursuit Bruno Burel.

L'Union Régionale des Médecins Libéraux, qui représente entre 4600 et 4700 praticiens en Normandie, ne dispose pas pour l'instant de chiffres précis sur l'ampleur du mouvement.

Que faire si votre médecin est en grève ?

Une réunion s'est tenue ce mercredi entre les représentants des médecins libéraux, l'Agence Régionale de Santé (ARS), et les services d'urgences, pour tenter de trouver des solutions aux difficultés générées par la grève. Au terme de cette réunion, l'ARS a publié un communiqué, dans lequel elle précise la marche à suivre :

"Si vous aviez rendez-vous avec votre médecin pendant les jours concernés par la mobilisation et que vous ne ressentez aucune douleur inquiétante, il est recommandé de reporter le rendez-vous à une date ultérieure : le médecin ou son secrétariat vous aura normalement contacté afin de vous informer de son absence et reprogrammer avec vous un rendez-vous à une autre date. Contactez votre médecin avant de vous déplacer.

En cas de doute, si votre médecin traitant n’est pas disponible ou si votre entourage considère la situation comme particulièrement inquiétante, contactez immédiatement le SAMU-Centre 15 ou le Service d’accès aux soins (SAS), en composant le 15, accessible 24h/24".

Enfin certains cabinets médicaux ont mis en place une astreinte téléphonique et médicale, pour répondre aux questionnements, et recevoir ou orienter les urgences.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité