Grève : la SNCF fait un geste pour ses usagers normands

Dans le train Caen-Paris ce lundi matin
Dans le train Caen-Paris ce lundi matin

La compagnie étend le remboursement de 50 % des abonnements du mois de mai aux lignes intercités Paris-Caen-Cherbourg, Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Granville. Les abonnés des lignes TER avaient déjà bénéficié du même geste commercial au mois d'avril.

Par Pierre-Marie Puaud

L'usure gagne les cheminots, mais le mouvement se poursuit. Ils en étaient à leur 28e jour de grève ce samedi 9 juin. Les usagers, partagés entre fatalisme et lassitude, se détournent petit à petit du rail pour privilégier le covoiturage, le bus, ou la voiture. Le client boude ? La SNCF présente son remède.

La mesure décidée pour le mois d'avril a été reconduite en mai : les abonnés aux TER se voient offrir une remise gracieuse de 50 % sur le prix de l'abonnement à valoir entre août et décembre. La remise n'était que de 30 % sur les lignes intercités, si moins d'un d'un train sur trois avait circulé : pour le mois de mai, les abonnés des trains corail vers la Normande obtiennent aussi un remboursement de 50 % du prix de l'abonnement. Cette dernière mesure concerne en particulier les lignes Paris-Caen-Cherbourg, Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Granville.

La SNCF "veut redonner le goût du TER"...


Pour les usagers qui ne sont pas abonnés, les billets resteront valables pendant dix jours jusqu'à la fin du mouvement. Et s'ils n'ont pas été utilisés, ils seront remboursables sans frais pendant 61 jours. "C'est une mesure nationale, simple, lisible et homogène", explique Frank Lacroix, directeur général TER. "Les régions en comprennent le sens."

La SNCF a reconnu avoir perdu le tiers de ses voyageurs TER en mai. "Il va falloir les reconquérir, et nous travaillons d'arrache-pied avec chacune des régions pour que nos voyageurs reviennent, et pour en conquérir d'autres" poursuit Franck Lacroix. Cet été, la compagnie va mettre en vente 1,6 million de billets à petit prix dans toute la France "pour redonner le goût du TER au voyageur occasionnel" et offrir la lecture de la presse sur son application SNCF e-livre jusqu'au 31 août.

Manifestation des retraités dans les rues des villes de Normandie

Les + Lus