Haute-Normandie : 74 sites industriels Seveso sous vigilance renforcée

© France 3 Haute-Normandie
© France 3 Haute-Normandie

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a demandé aux préfets de placer les sites Seveso - qui présentent des risques industriels importants - sous vigilance renforcée à cause des menaces terroriste et criminelle. 74 lieux sont concernés en Haute-Normandie.

Par Marianne Skorpis

Les sites Seveso en première ligne. Il y a d’abord eu l’attaque de l’usine Air Products à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) le 26 juin 2015, puis les deux explosions, probablement d’origine malveillante, sur le site de Berre-l’Etang (Bouches-du-Rhône) dans la nuit du 13 au 14 juillet. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a demandé aux préfets et aux patrons de la police et de la gendarmerie de placer les sites Seveso de leur région sous vigilance renforcée. Dans la note qui leur est adressée, le ministre explique l’urgence de procéder « sans délai à une inspection minutieuse des installations, à la vérification de l'intégrité de leur enceinte et du bon fonctionnement des dispositifs de vidéoprotection ».

La Haute-Normandie, qui compte 74 sites Seveso, est particulièrement concernée par ce dispositif. 39 sites de seuil haut – les plus dangereux – se trouvent en Seine-Maritime. Les directives européennes Seveso (1982) et Seveso 2 (1996), visent à identifier et à protéger les sites présentant des risques industriels majeurs.

VIDEO : Regardez le reportage de Julie Howlett et Olivier Flavien avec les interviews de :
  • Eric Maire, secrétaire général de la préfecture de Seine-Maritime
  • Jacky Bonnemains, président des Robins des Bois

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus