Cet article date de plus de 9 ans

Caen : une caméra nucléaire au CHU

C'est une révolution dans le domaine de l'imagerie cardiaque et en matière de prévention des risques cardiaques.
© France 3 Basse-Normandie

Il n'en existe que 6 comme ça en Europe et la Basse-Normandie est la première région du grand ouest et du nord de la France à se doter d'un tel équipement. 

Dédiée exclusivement à l'imagerie cardiaque cette caméra CZT est plus rapide et plus performante, elle permet en effet de visualiser l’irrigation du cœur au repos, mais également à l’effort.


Cette information est essentielle : si l’irrigation est normale à l’effort, le risque d’accident cardiaque au cours des deux années suivantes est inférieur à 1 % par an.

Aucune autre technique n’offre un tel degré de fiabilité à l’heure actuelle.

Si au contraire l’irrigation n’est pas normale, il peut être nécessaire de compléter les explorations (coronarographie), afin de mettre en œuvre des traitements préventifs spécifiques (stents).


Le saut technologique offert par les caméras de type CZT permet de raccourcir la durée de l’examen à environ 5 minutes, contre 15 à 20 minutes précédemment, en injectant au patient un produit radioactif par voie veineuse.

La précision des images est telle que, sur plusieurs centaines de patients examinés, les premiers résultats font état d’une précision diagnostique de 95 à 97 %.

En outre, selon le professeur Agostini qui présentait la caméra à la presse ce mardi, pour les patients les délais d’attente devraient passer de 32 à 3 jours, les temps d’examen de 40 à 10 minutes et il y a une diminution de 50 % de l’activité radioactive injectée au patient.

 

Reportage: Thierry Cléon et Jean-Michel Guillaud



 

Caen : une caméra nucléaire au CHU

Présentation d'une caméra nucléaire au CHU de Caen par france3bassenormandie_845
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chu de caen santé