Cherbourg:fin des rotations de la Brittany Ferries

La compagnie maritime bretonne a suspendu hier lundi ses traversées avec l'Angleterre au départ de Cherbourg.

video title

Cherbourg:fin des rotations de la Brittany Ferries

A Cherbourg on s'apprête a vivre un hiver sans les Anglais. La compagnie maritime a choisi d'arrêter ses rotations entre le port normand et l'Angleterre au moins pour l'hiver et peut-être plus. Forcément, c'est un coup dur pour Cherbourg et ses commerçants.

Comme nous l'évoquion sur ce site, les rotations au départ de Cherbourg sont suspendues pour l'hiver, mais l'inquiétude pointe. Si l'arrêt devenait définitif ?


Pour la compagnie finistérienne, on n'en est pas encore là. Pourtant, des mesures de chômage partiel vont frapper les salariés pendant l'hiver et pas seulement ceux de Cherbourg.

Ceux-là sont d'ores et déjà soumis à des congés obligatoires.

Les modalités de ces mesures ont été annoncées aux représentants du personnel hier, lundi 24 octobre. Elles toucheront essentiellement les personnels d'escale. A partir du 4 novembre, soit dans un peu plus d'une semaine, les salariés Cherbourgeois devront liquider leurs congés d'ici la fin de l'année.


Les mesures de chômage partiel s'appliqueront ensuite début 2012.

Une soixantaine de membres du personnel sédentaire de la compagnie devraient également être mise au chômage partiel au cours de l'hiver dans d'autres ports.

Une première dans l'histoire de la compagnie depuis sa création en 1972.


Autres décisions prises pour limiter les coûts de fonctionnement pendant l'hiver : les lignes au départ de Roscoff et de Saint-Malo seront suspendues du 2 janvier au 4 février et à Cherbourg, seules cinq traversées de fret seront maintenues contre sept habituellement en hiver. L'escale de Ouistreham conserve, elle, son rythme normal.

Selon les syndicats, grâce à ce dispositif saisonnier, la Brittany Ferries espère économiser au moins un million d'euros.


La compagnie a connu un bon trafic passager pourtant cette année, mais ses comptes sont dans le rouge. La parité entre l'euro et la livre sterling étant défavorable aux Anglais, ces derniers boudent nos côtes. Si l'on considère qu'habituellement les clients se font plus rares en hiver, on comprend que la compagnie maritime n'a pas beaucoup d'alternatives.

En arrêtant les rotations au départ de Cherbourg, la compagnie revient à ce qui se faisait il y a longtemps. Le transport de passagers Transmanche redevient une activité saisonnière.

Il faudra attendre le mois de mars pour la réouverture de la ligne, assure la direction de la compagnie maritime. Un coup dur pour la ville de Cherbourg et pour ses commerçants comme l'explique le reportage ci-dessus.