Fleury-sur-Orne : Ikéa retoqué

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine BERRA

Fin de la lune de miel entre les élus Caennais et le géant du meuble en kit.

La commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) a décidé d'annuler le projet de parc près du magasin de Fleury-sur-Orne.

Ce projet qui portait sur 29 690 m² avec un hypermarché, quinze moyennes surfaces et 70 boutiques avait reçu un accord au niveau départemental, mais avait ensuite essuyé cinq recours.

Deux recours émanant de deux grandes surfaces de l'agglomération caennaise et trois d'associations de commerçants de Mondeville, de Caen et d'Hérouville-Saint-Clair.

C'est que, aux dires des élus caennais, le projet présenté en février ne correspondrait plus du tout à celui que l"agglomération de Caen avait validé en 2008.

A l'époque, il était question d'un centre commercial exclusivement dédié à l'équipement de la maison et qui devait venir en complément du magasin Ikéa inauguré en novembre.

Aujourd'hui, il s'agit d'un centre commercial comme il en existe tant d'autres, avec un hypermarché et des boutiques spécialisées dans l'équipement de la personne... Bref, de quoi concurrencer et mettre en péril les commerçants du centre-ville de Caen et ceux des autres zones commerciales des environs.

Philippe Duron, maire PS de Caen et président de Caen-la-Mer et Xavier Le Coutour, maire-adjoint PRG, ont fait le déplacement à Paris spécialement pour exprimer leur veto sur ce projet et expliquer les risques qu'il ferait peser sur le fragile équilibre commercial de l'agglomération.

Marc Lecerf, le maire PS de Fleury-sur-Orne, lui, ne comprend pas cette décision pas plus qu'il ne comprend la démarche des deux élus caennais qui n'avait rien d'obligatoire.

Pour lui, le projet d'Ikéa était un projet novateur qui aurait généré des emplois, des investissements et une activité économique forte, bien au-delà des frontières de l'agglo.

Il appartient maintenant au groupe Ikea de déposer un recours contre la décision de la CNAC ou bien de proposer un nouveau projet.

Xavier Le Coutour s'est dit prêt à reprendre le dossier avec la société Ikea et la ville de Fleury, "de manière constructive".


>> Voyez notre reportage ce soir dans le 19/20.