Honeywell : négociations bloquées

Ce mercredi matin, les salariés d'Honeywell se sont rassemblés à l'intérieur des locaux et ont cessé le travail.

La réunion de négociations sur le Livre 1 du plan social a mal tourné ce matin après que la direction a annoncé aux représentants syndicaux le montant des primes de départ : 1 150 euros brut par année d'ancienneté avec un minimum brut garanti de 10 000 euros.

Proposition rejetée par les élus du personnel qui la jugent tout à fait insatisfaisante et crient à la provocation.

Aussitôt l'annonce faite aux salariés, ces derniers ont débrayé et se sont rassemblés près de la salle de réunion. Plus personne n'entre ni ne sort des locaux.

La situation paraît donc tendue à Condé-sur-Noireau, selon nos journalistes sur place, Pierre-Marie Puaud et Lucie Denechaud, et les négociations sont pour l'instant bloquées.

Rappelons que l'usine de plaquettes de frein, qui emploie 325 personnes, doit fermer ses portes en juin 2013.

Le Livre 1 du plan social fixe notamment les conditions de départ et de reclassement des salariés d'Honeywell, leur accompagnement social, et leurs indemnités de départ.



Article publié le 22 février à 12h24, mis à jour à 18h35

Le reportage de PM. Puaud et L. Denechaud



 


Honeywell : négociations bloquées à... par france3bassenormandie_845