Nouveau foyer de grippe équine dans le Calvados

Il a été détecté dans un centre équestre sur un cheval en provenance du Portugal.

Selon le RESPE, Réseau d’épidémio-surveillance en pathologie équine, le cheval a été acheté récemment et ne serait pas vacciné.

Deux autres foyers ont également été détectés sur des chevaux et des poneys de centres
équestres dans le département des Yvelines.

Cette maladie est contagieuse et se transmet par voie respiratoire. "La vigilance est toujours de rigueur" pour le RESPE qui avait déjà identifié trois foyers dans le Calvados et un dans l'Oise en mai. Ceux du Calvados ayant conduit à l'annulation du jumping de Cabourg.

Deux épisodes de grippe équine sévissent donc en parallèle, un a priori terminé ayant touché les effectifs de chevaux de sport de niveau national ou international, et un second révélé fin mai, évoluant dans des effectifs de chevaux de club et de concours de niveau loco-régional.

Les principales sources de virus de grippe équine sont des sécrétions respiratoires (toux et écoulement nasal). Les symptômes classiques sont l'hyperthermie, l'écoulement nasal et la toux.

Le REPSE recommande en cas de suspicion et/ou de contact possible lors de concours ayant accueilli des animaux en provenance des foyers concernés d'isoler les chevaux suspects ou en provenance des sites infectés, de limiter les mouvements de chevaux dans et hors du site et de suivre la température de ces animaux pendant une semaine (période d'incubation)

Les renseignements sur la maladie sont disponibles sur le site www.respe.net rubrique
"Base documentaire".