Inondations : l'état de catastrophe naturelle reconnue pour de nouvelles communes de l'Eure et de Seine-Maritime

Des inondations et des coulées de boue ont frappé la Normandie en juin et début juillet. Un arrêté publié au journal officiel le 26 juillet reconnaît l'état de catastrophe naturelle à seize nouvelles communes normandes.
A Bernay, la Charentonne est montée à 2m10
A Bernay, la Charentonne est montée à 2m10 © Didier Meunier, France Télévisions

La fin du printemps et le début de l'été ont été cruellement humides pour un bon nombre de communes normandes. Des inondations et des coulées de boue ont ainsi frappé la région tout au long du mois de juin, causant des dégâts importants chez de nombreux particuliers. Après deux listes publiées par arrêté les 30 juin et 9 juillet, l'état de catastrophe naturelle a été reconnu pour seize nouvelles communes de l'Eure et de Seine-Maritime, inscrites au journal officiel le 26 juillet.

Voici la liste complète des seize communes concernées :

Dans l'Eure :

Inondations et coulées de boue du 2 au 3 juin 2021 :

Inondations et coulées de boue du 19 au 22 juin 2021 :

Inondations et coulées de boue du 22 au 23 juin 2021 :

Inondations et coulées de boue du 23 juin 2021 :

En Seine-Maritime :

Inondations et coulées de boue du 2 juin 2021 :

Inondations et coulées de boue du 9 juin 2021 :

Inondations et coulées de boue du 21 juin 2021 :

Inondations et coulées de boue du 26 juin 2021:

Inondations et coulées de boue du 26 au 27 juin 2021 :

Inondations et coulées de boue du 28 au 29 juin 2021 :

Inondations et coulées de boue du 29 juin 2021 :

Inondations et coulées de boue du 3 juillet 2021 :

A noter que Sandouville et La Vaupalière en Seine-Maritime sont citées chacune deux fois, pour des évènements météorologiques distincts. Par ailleurs, plusieurs communes en ayant fait la demande se sont vu refuser l'état de catastrophe naturelle. C'est le cas de Pont-Audemer dans l'Eure et d'Eslettes en Seine-Maritime.

Quelles démarches ?

Si votre commune est concernée, vous disposez de dix jours à partir de la publication de l'arrêté au journal officiel -ici daté du 26 juillet- pour déclarer le sinistre à votre assureur. La garantie catastrophes naturelles n'est cependant pas une assurance obligatoire et n'est pas incluse dans un contrat de base. Elle est en revanche obligatoirement insérée dans les contrats multirisques.

Pour vous faire rembourser au mieux, établissez "une liste précise des dommages subis et des biens perdus ou endommagés, explique le ministère de l'Economie sur son site internet, qui détaille également les conditions et taux d'indemnisation. Joignez à votre déclaration des preuves de la valeur et de l'état de vos affaires : factures, photos...". Il est également conseillé de conserver les objets endommagés pour apporter une preuve formelle à votre assureur.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo