Jardinage et écologie, ou comment limiter les arrosages au jardin comme au balcon

L’eau est trop précieuse pour être gaspillée, même quand elle nous tombe du ciel. Voilà quelques astuces pour que nos plantes n’en manquent pas, tout en arrosant le moins possible.

Faites les bons mélanges de terre pour arroser moins 

La terre de bruyère ou le terreau "seuls" sèchent beaucoup trop vite et durcissent en séchant.
Ajoutez-y de la terre de jardin si vous le pouvez ou bien de la terre végétale vendue en sacs en jardineries.

Mélanges parfaits = Moins 50% d’arrosages à l’année.
50% terre de jardin + 50% terreau
30% terre de jardin et 70% terre de bruyère pour les plantes acidophiles, de façon à garder l’acidité.
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Natur'deco (@naturdeco_) le

 

Pour arroser moins, que faut-il ajouter à la terre de vos plantes en pots ?

Si votre terre contient des petits cailloux surtout ne les enlevez pas, ils contribuent activement à la rétention d'eau.
Plus la terre est fine et tamisée, moins elle retient l'eau.
N'ajoutez pas de sable à la terre, il la rend encore plus fine ce qui active la descente de l'eau.
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Loulou/dedeH (@loulouquessy) le

 

Ajoutez des billes d’argiles =  moins 50% d’arrosages à l’année.

Ces billes sont en terre cuite expansée qui absorbe l’eau en grande quantité.
En mélange avec la terre, à raison de 10% de billes.
Vendues en sacs ou en vrac.
Attention ne pas ajouter de billes d'argile pour les plantes qui boivent peu: cactées, succulentes, sanseverias...
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par HappyPaille (@happypaille) le

 

Ajoutez de la pouzzolane en granulés : moins 50% d’arrosages à l’année.

C’est de la roche volcanique broyée en morceaux gros comme un ongle.
La pouzzolane a les mêmes vertus que les billes d’argiles, elle avale l’eau pour la restituer progressivement à la terre.
En mélange avec la terre, à raison de 10% de pouzzolane.
vendue en sac ou en vrac.

Connaissez-vous le Mulch ? C’est un mot anglais qui signifie « paillage »

Pailler le sol consiste à le recouvrir entièrement d’un édredon compact de morceaux de végétaux.
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Skalpa Damad (@skalpadamad) le

1 Paillage pour 4 effets complémentaires

Quelles sont les qualités du « mulch » ou en version française « du paillage » en couche épaisse de 10cm au moins?

Alors mulchons, couvrons la terre au jardin comme dans nos gros pots sur la terrasse et le balcon
Pour économiser jusqu'à 60% d'eau d'arrosages
 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nicolas picard (@quoi_faire_au_jardin) le

Géotextile à la surface des pots

En pots le principe est le même, mais étant donné que la superficie est moindre, je vous conseille de recouvrir la totalité de la terre d’un géotextile découpé sur mesure.
C’est un voile de fibres qui laissent passer l’eau mais qui est assez fin pour empêcher les germes des herbes de sortir.
Il est vendu en jardineries ou en coopératives agricoles.
On le trouve de différentes couleurs : blanc, vert, brun, noir. Attention le noir chauffe plus au soleil.
Ensuite on camoufle le textile avec différents paillages utiles et décoratifs.

Mulchez le potager avec du carton: en pleine terre ou en pots

Pour les plantations de courtes durées comme les plantes potagères, vous pouvez remplacez le géotextile par du carton « naturel » sans écritures ni dessins car l’encre est souvent toxique et pollue la terre.
Découpez le carton sur mesure, en cercle ou au carré, fendu jusqu’au centre pour envelopper parfaitement le pied de la plante.Mais le carton est biodégradable donc il reste actif un an environ, après quoi il se décompose.
Pour le camoufler recouvrez le carton de pommes de pin, de paillis de végétaux, d’écorces de pin ou de paillette de lin...

Le vrai "paillage" à l’ancienne 

Comme son nom l’indique le paillage "Made In France" était fait par nos anciens avec de la vraie paille plaquée en couche épaisse.
Les amoureux des traditions et du respect de la terre le pratiquent encore à condition de trouver de la paille en bottes rectangulaires facilement transportables.
Aujourd’hui on la passe à la tondeuse pour réduire ses tiges rigides, de façon à mieux la compacter sur notre potager.
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par RociOceano🌊 (@rocioceano) le

Petite astuce pour broyer la paille

Les jardiniers experts paillent avec leurs végétaux

Tous les feuillages du jardin peuvent servir de paillage à condition qu’ils soient secs depuis plusieurs mois et disposés en couches bien épaisses.
En général on piétine ces feuillages pour bien les plaquer au sol et les compacter.
Fougères, feuilles de rhubarbe, feuilles mortes, gazon bien sec devenu du foin …

Si les végétaux composant le paillage sont humides, les mauvaises herbes, champignons et maladies vont adorer s’y développer

 

Les mulchs ou paillages que l’on trouve dans le commerce :

Écorces de pin : différents calibres sont proposés, en vrac ou en sacs

Le mulch, résidus d’écorces de pin très fins parfaits contre la pousse des mauvaises herbes.
Le calibre 20/40 qui limite les mauvaises herbes mais en couche très épaisse (au moins 12 cm).
Les gros copeaux, plutôt pour la déco.
 

Coques de cacao : en vrac ou en sacs

C’est la partie dure qui enveloppe la fève de Cacao.
Elle sent très bon le chocolat mais elle ne se révèle pas très efficace et a tendance à favoriser l’apparition de champignons parasites aux pieds des plantes.
 

Paillette de lin : en vrac ou en sacs

C’est une fibre très fine qui enveloppe la tige du lin très cultivé en France et en particulier en Normandie qui en produit 75%.
Cette paillette en couche de 10 à 12 cm d’épaisseur reste plaquée au sol dès qu’on l’arrose.
Astuce de jardiniers:
Si votre terre est lourde et argileuse, mélangez-y une bonne quantité de cette paillette lors du bêchage. C’est absolument magique, dès que le mélange est fait la terre devient souple et légère, ce qui est excellent pour les racines des plantes mais aussi pour le jardinier car elle reste facile à travailler plusieurs années de suite.
 

Paillis végétal : en sacs ou en vrac

Mélange d’écorces et de résidus de bois secs en fins morceaux.
En couche de 10 cm d’épaisseur.
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par MyMy (@mymy.jardine) le


Les fins jardiniers le savent  : paillis et bons mélanges de terres, réduisent les mauvaises herbes et les arrosages !




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardinage jardins nature loisirs sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter