Jardinage : faites refleurir vos orchidées pour les fêtes de fin d’année

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Bernard

Dans la nature ces plantes épiphytes très économes en ressources ne poussent pas dans de la terre comme les autres mais suspendues dans les arbres.

Beaucoup d’orchidées tropicales sont épiphytes

Les épiphytes sont des organismes qui poussent en se servant de supports externes, comme des arbres, des fils électriques, des poteaux, des gouttières etc…
Intelligentes, elles colonisent les arbres relativement peu occupés par d’autres espèces, sans puiser leur sève.
Elles enroulent leurs racines autour des branches et se nourrissent des éléments contenus dans la pluie.
Leurs radicelles (fines racines) sont couvertes d’un velamen : un voile qui capte l’humidité atmosphérique.
Elles fleurissent en hiver car elles restent génétiquement connectées à leurs origines tropicales, pour la plupart, où l’été va commencer.

Phalaénopsis et Cymbidium sont les plus courantes

Phalaénopsis qui veut dire « plante papillon » la plus vendue en France métropolitaine.
Cymbidium qui veut dire « plante vase ou coupe » moins courante aujourd'hui mais très rustique.
Toutes les deux aiment chaleur et lumière naturelle tamisée.
 

L’orchidée aime les pluies tièdes des régions tropicales

Alors pensez à les vaporiser régulièrement d’eau de pluie à température ambiante.
Une, deux ou trois fois par semaine si vous avez du temps.
Ne vaporisez que sur le feuillage et surtout pas sur les fleurs que ça tâche aussitôt et que ça fait pourrir.

Pas d’arrosages normaux mais 1 bain de pied

Une fois par semaine en été et 2 fois par mois en hiver.
Puisque le mélange spécial dans lequel elles sont rempotées n’a rien à voir avec du terreau, quand nous arrosons l’eau descend directement et s’échappe aussitôt du pot.
Les orchidées profiteront mieux d’un bain de pied, dans de l’eau de pluie tempérée.
Si vous n’avez pas d’eau du ciel, l’eau du robinet fera l’affaire mais le calcaire et le chlore écourtent la vie de la plante.
Cette eau ne doit pas être froide mais pas chaude non plus, à 18 ou 20 degrés c’est parfait, à température ambiante.
Placez le pot entier dans un seau d’eau et laissez les racines s’imprégner pendant un bon quart d’heure. Attention que les écorces ne s’échappent pas du pot.
Laissez égoutter quelques minutes avant de remettre la plante à sa place, idéalement dans une soucoupe.

Engrais tous les 10 jours pour déclencher la floraison

Les plantes sont comme nous ! bien nourries et arrosée de bonne eau elles se portent bien.
Donnez-leur une petite dose d’engrais pour orchidées tous les 10 jours jusqu’en mars.
Un engrais « très dilué » et directement vaporisé sur les racines, juste après l’avoir baigné.
Il existe aussi de « l’engrais foliaire » qui est à pulvériser directement sur les feuilles de ces plantes épiphytes.

Comme dans leurs arbres, loin du soleil direct

En forêts, leurs milieux naturels, elles vivent sous la canopée bien protégées du soleil brulant.
A la maison, placez-les loin des rayons du soleil mais à la lumière du jour plutôt tamisée et en hauteur, elles adorent car la chaleur monte.

Rempotage en mai-juin en pot transparent avec soucoupe

On trouve dans le commerce des pots spéciaux en plastique transparent qui laissent passer la lumière naturelle indispensable pour ces racines qui sont aériennes et volubiles naturellement.
Ces pots doivent aussi être percés pour éviter l’eau stagnante qui fait pourrir et noircir les racines.
Donc ne placez pas les orchidées dans des caches pots, si elles y vivent plutôt bien chez vous c’est que vous les arrosez peu et qu’elles résistent, vous avez de la chance.

Pas de terreau mais un mélange spécial orchidées

Un mélange de très fins morceaux d’écorces de pin et de sphaigne, qui est une mousse naturelle très absorbante, est parfait pour ces plantes épiphytes.
Elles auront l’impression d’être suspendues à un tronc d’arbre et racines à l’air libre.
A chaque rempotage il est inutile de changer le pot pour en prendre un plus grand !
Il faut juste tailler les racines très longues et supprimer la totalité des racines noires qui sont mortes.
Cette taille oblige la plante à générer de nouvelles racines et à se développer de nouveau.

Pour résumer: pas de cache-pot, rempotage tous les 2 ou 3 ans, engrais de la fin de l’été jusqu’en mars, eau du ciel et racines à la lumière, voilà le secret des belles orchidées.

Sophie Bernard
 

Retrouvez ci-dessous tous nos conseils jardinage, saison par saison. Faites défiler les articles en cliquant sur les flèches ou cliquez sur la saison de votre choix dans la chronologie.