Jardinage : planter une haie normande ou adaptée à votre région

Faites le tour de votre secteur pour observer ce qui y pousse et qui traduit le mieux ses paysages naturels pour vous en inspirer.
 
© Pixabay

Optons pour une haie "régionale"

Choisir une haie n’est pas anodin puisqu’elle va constituer le paysage global du secteur.
Où que vous soyez, il est important de choisir des végétaux qui traditionnellement sont le reflet du pays que vous habitez.
Sur seulement quelques kilomètres on découvre les essences locales, les caractéristiques de notre « pays » et des essences adaptées au sol et au climat de la région.
Pays de Caux, Perche, Pays du Roumois, Pays de Bray, Pays d’Auge, d’Andaine, bocage Flérien, Pays du Cotentin, Suisse normande, Vexin bossu …. partout en France.
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par zeprofdortie (@zeprofdortie)

Une haie « Auberge » pour les animaux sauvages

Il est devenu impératif de penser aussi à la faune sauvage locale en souffrance et de faire en sorte que les végétaux puissent les aider à trouver le gîte et le couvert.
Nous sommes responsables de leur avenir, de leur survie alors choisissons bien.
Plantons des arbustes qui donnent des baies qui nourrissent les oiseaux et les mammifères.
Des fruitiers et plantes mellifères qui seront pollinisés par une pléiade d’insectes.
Des végétaux qui sauront accueillir tout ce petit monde en péril.

Quel feuillage voulez-vous ?

les arbustes sont classés en trois catégories :
Le feuillage caduc : la plante perd ses feuilles l’hiver.
Le feuillage persistant : plante au feuillage permanent. Les feuilles ne tombent pas l’hiver.
Le feuillage marcescent : plante dont le feuillage sèche et reste accroché tout l’hiver jusqu’à l’apparition des feuilles de l’année suivante.

Ils sont devenus indésirables

Depuis 40 ans des végétaux venus d’ailleurs peuplent nos jardins et ont défigurés nos campagnes et nos jardins citadins et ruraux.
Cyprès, thuya, laurier du Caucase….qui en disent long sur nous.
Pour vivre heureux vivons cachés ! effectivement ils restent verts toute l’année mais c’est bien là leur seul avantage.
Avec eux toutes les saisons se ressemblent tristement puisqu’ils ne fleurissent pas, ne changent pas de teintes et le pire est qu’ils n’aident même pas la faune sauvage à manger.
Les végétaux que nous propose le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande eux vont changer de couleurs au fil des saisons, nous offrir des fruits et baies sauvages comestibles pour nous ou pour les animaux sauvages, laisser tomber leurs feuilles qui serviront d'abris pour les hérissons, les campagnols, les fouines, les lérots... de nourriture aux vers de terre et à tout ce joli monde qui fait vivre notre planète.
© Pixabay

La liste de 64 végétaux recommandés par le PNRB

En voilà quelques-uns aux feuillages persistants, caducs, marcescents, aux petits fruits ou baies...
Ajonc d’Europe, Alisier Torminal, Argousier, Aulne glutineux, Bourdaine, Cassissier, Charme commun, Chèvrefeuille des bois, Cornouiller mâle, Églantier, Houblon, Fusain d’Europe, Genêt à balais, If commun, lilas, Néflier, Noisetier vert, Noisetier pourpre, Prunelier, ……

Consulter la liste complète en fin d'article
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par DomaineMayoussier (@domainemayoussier)



Le Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande a établi une liste de végétaux pour nous aider à bien choisir.Visitez le site du Parc PNRB pour y consulter le document complet 
Si vous faites partie des communes du parc vous pouvez bénéficier de tarifs négociés pour faire une commande groupée organisée par le parc.
Consultez la liste des végétaux en question et les tarifs négociés par le Parc en fin d'article.

Les conseils de plantations et d’entretien du PNRBSN

Un document très complet est à notre disposition sur le site du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande. lien vers ce document à la fin de l'article.
On y trouve :La période de plantations commence tout juste, elle va de la Sainte-Catherine à la fin mars.
J'insiste sur les arrosages, encore, mais rien ne pousse si vous n'arrosez pas une fois par semaine pendant une année entière.
Pensez à vous équiper de bacs de récupération d'eau de pluie pour des raisons écologiques et économiques.

Ici télécharger la liste des végétaux et leurs tarifs proposée par le PNRBSN
Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande

Ici télécharger le document complet de conseils de plantations du PNRBSN
 

Ne rien planter lorsqu’il gèle ou qu’il neige !
Mettre les végétaux en attente le temps que les températures redeviennent positives.

Sophie Bernard

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jardinage loisirs sorties et loisirs