Les Jeux de Tryon et l'ouragan Florence : “des lieux sûrs” sont prévus pour les chevaux et les cavaliers

La cérémonie d'ouverture des Jeux de Tryon le 11 septembre 2018 / © Max PPP / EPA/ERIK S. LESSER
La cérémonie d'ouverture des Jeux de Tryon le 11 septembre 2018 / © Max PPP / EPA/ERIK S. LESSER

L'état américain de la Caroline-du-nord où se tiennent les Jeux Équestres Mondiaux est placé en état d'urgence. Mais Florence ne devrait pas contrarier le déroulement des compétitions. Mais des abris sûrs ont été prévus. Au cas où...

Par Pierre-Marie Puaud

La trajectoire de l'ouragan est encore incertaine. mais les rafales enregistrées à plus de 200 km/h font craindre le pire sur le littoral de la Caroline-du-sud et de la Caroline-du-nord. Le centre équestre international où se déroule l'essentiel des épreuve devrait toutefois  être relativement épargné. D'abord parce que le site est situé à une distance respectable de la côte. Ensuite parce Tryon est naturellement abrité.
 

"Cela ne signifie pas que nous n'aurons ni pluie ni vent" a prévenu Sharon Decker, du comité d'organisation à Tryon. "Notre priorité, c'est la santé et la sécurité des chevaux et des cavaliers. Un plan d'urgence est prêt. Nous avons beaucoup d'endroits où nous mettre à l'abri".

Le cavalier normand Astier Nicolas, porte-drapeau de la délégation française à Tryon :
"Les chevaux sont bien logés. les écuries sont en dur. Les pistes sont bonnes. Tout vas bien. L'équipe est concentrée sur la compétition", ajoute Sophie Aujard Boucan, chargée de communication à la Fédération Française d'Équitation. "L'équitation est un sport d'extérieur, rappelle Sabrina Ibáñez. Ce n'est pas la première fois que nous sommes confrontés au mauvais temps". La porte-parole de la Fédération Internationale d'Équitation se souvient de la pluie qui avait affecté les premiers jours des Jeux de 2014 en Normandie. Mais ce crachin bien de chez nous et ces hallebardes tombées sur les pistes du cross au haras du pin n'avaient toutefois rien de commun avec une tempête tropicale !
 

Sur le même sujet

Criquetot l'Esneval (76) : la pression de l'eau n'est pas suffisante

Les + Lus