La Porsche 924 lance la deuxième saison de Vroum sur France 3 Normandie !

durée de la vidéo : 00h26mn29s
Episode 1 de la 2ème saison de Vroum : Les Rétros du plateau ©France 3 Normandie

A partir du dimanche 8 janvier 2023, l'émission Vroum consacrée aux voitures anciennes revient sur vos écrans pour une nouvelle saison. Laurent Quembre et son équipe vous donnent rendez-vous désormais tous les dimanches à 12h55. Ce dimanche, découvrez la Porsche 924 dans le premier épisode "Les Rétros du plateau".

Porsche 924 : le rêve à prix d’ami


Acheter une Porsche de collection est un plaisir qui semble réservé aux plus fortunés. Et pourtant, avec la 924, le prestigieux blason devient accessible sans se ruiner.

C’est la marque synonyme de prestige et de passion : Porsche fait tourner la tête des amoureux de
l’automobile et des collectionneurs. Un peu trop peut-être. Depuis plusieurs années, les prix de ces voitures allemandes s'envolent en collection.
En particulier pour la famille des 911 : Le ticket d’entrée est à 60 000 euros, et comptez le double ou le triple pour un beau modèle rare. Mais il faut savoir que l’on peut rouler en Porsche pour un tarif beaucoup plus raisonnable, en choisissant un modèle d’entrée de gamme : la 924. Un modèle qui se négocie, en bon état, entre 10 000 et 15 000 euros.

Issue d’un projet avec Volkswagen

La 924 est bien une Porsche, mais elle est un peu différente de ce qui fait la réputation de la marque de
Stuttgart. Et cela s’explique par sa naissance.
La 924, à l’origine, est un projet monté en commun avec Volkswagen. A la fin des années 70, Volkswagen est en difficulté. La Coccinelle, qui a fait sa gloire, est sur le déclin. De son côté, Porsche voit les ventes de son modèle phare, la 911, diminuer. Et en pleine crise pétrolière, les sportives élitistes ont moins de succès.

Les deux constructeurs se mettent d’accord pour travailler sur un coupé sportif accessible au grand public. Ils reprennent la base de la Porsche 928, qui est encore en phase de développement, et dotent la 924 de nombreuses pièces issues de la banque d’organes de Volkswagen.
VW finira par abandonner le projet en raison de la crise économique. Préférant se concentrer sur un modèle plus populaire, la Golf. C’est donc seul que Porsche poursuit le développement de sa 924, avec comme cahier des charges de fabriquer une voiture d’entrée de gamme au caractère sportif, au comportement efficace, et utilisable au quotidien.

Le premier modèle sort en 1976, avec un moteur 4 cylindres atmosphérique de 125 chevaux DIN, et une boîte manuelle à 4 rapports. Des boîtes automatiques et des boîtes à 5 rapports seront proposées ensuite, et en 1981 la voiture sera dotée de l’allumage électronique.

La Porsche 924 est un succès commercial. La voiture a été produite à plus de 150 000 exemplaires, jusqu’en 1988.

La 924, une autre philosophie mécanique


Les caractéristiques de la Porsche 924 sont aux antipodes de ce qui fait l’ADN d’une Porsche 911.
C’est ce qui fait dire aux puristes de la marque que la 924 n’est pas une Porsche.

D’abord, son moteur est à l’avant, placé sous le capot. La 924 est la première des Porsches à moteur avant. Suivront dans la gamme la 928, la 944 et la 968. Ce moteur est un 4 cylindres à refroidissement liquide, alors que la 911 propose un moteur 6 cylindres arrière flat refroidi par air.

Si la 911 est une pure propulsion (le couple du moteur est transféré aux roues arrière), la 924 propose une architecture bien différente et innovante.


Le moteur est à l’avant, mais la voiture reçoit un nouveau système, le Transaxale.

L'ensemble boîte de vitesses et pont est positionné au niveau de l'essieu arrière, ce qui donne une répartition des masses très favorable. Et confère une bonne tenue de route à la 924 (bien plus rassurante que celle de la 911). Reste que si son châssis est bien équilibré, la 924 ne dispose que de 125 chevaux DIN pour déplacer ses 1130 kilos. Ce qui peut apparaître un peu juste. Même si la voiture, ainsi équipée, affiche le 0 à 100 km/h en 9,6 secondes.


Porsche dotera par la suite sa 924 d’un moteur de 2 litres avec un turbo-compresseur développant 170 et 177 chevaux (150 chevaux pour les exemplaires vendus aux USA). En 1985 sort la 924 S, dotée d’un moteur de 2,5 litres développant 150 et 160 chevaux.

Des 924 plus musclées, mais rares


En 1981, Porsche sort également une version “musclée” de sa 924, la « 924 Carrera GT », avec des ailes élargies et un moteur de 210 chevaux (un 2 litres turbo).
Le 0 à 100 passe alors sous la barre des 7 secondes. Un peu plus de 400 exemplaires de cette 924 Carrera GT seront fabriqués (ils sont évidemment plus recherchés en collection, comptez plusieurs dizaines de milliers d’euros).

Autre déclinaison, rarissime : la « 924 Carrera GTS » et la « 924 Carrera GTR », respectivement 245 chevaux pour 50 exemplaires produits, et 275 chevaux pour 17 exemplaires produits.

Le coup de coeur d’Alice


Longtemps, la 924 a été la mal aimée de la famille Porsche. Dénigrée, boudée par les collectionneurs, bradée dans les ventes d’occasion. Mais la donne est en train de changer.
D’abord parce les côtes des 911 sont devenues totalement folles. Plus de 100 000 euros, est-ce bien
raisonnable ? Mais aussi parce que les Youngtimers ont le vent en poupe, et séduisent des collectionneurs plus jeunes.

C’est le cas d’Alice, membre du club “les rétros du plateau” du Neubourg, dans l’Eure.
Alice roule dans une Porsche 924 Targa (toit escamotable) de 1981. Un belle petite sportive rouge, qui ne passe pas inaperçue dans la campagne.


Une voiture dont Alice apprécie le look, mais aussi la tenue de route et les qualités dynamiques.
Alice le confesse, la 924 n’était pas son coup de foudre. C’est son mari, passionné comme elle de voitures anciennes, qui l’a achetée, alors qu’Alice n’en voulait pas. Mais l’essayer, c’est l’adopter !

Écoutez le témoignage d’Alice, qui a emmené Laurent Quembre sur les routes de l'Eure, pour l’émission
VROUM :

durée de la vidéo : 00h00mn34s
Extrait de l'épisode n°1 - saison 2 ©France 3 Normandie


Alice a succombé aux charmes de la 924. Et c’est vrai qu’acheter une Porsche au prix d’une 2 CV, cela peut-être tentant !

Ce qu’il faut retenir : la Porsche 924 est une vraie Porsche.
Elle porte le blason du constructeur, et sa ligne de coupé sportif est bien celle d’une Porsche.
La Porsche 924 a été produite entre 1976 et 1988, c’est un pur produit des années 80, vintage à souhait.
Elle a été fabriquée avec de nombreuses pièces Volkswagen ou Audi, ce qui veut dire que ces pièces peuvent être assez faciles à retrouver, sans trop débourser.
La 924 est une voiture à propulsion, dont le moteur est à l’avant, dotée d’un système de transmission qui lui assure une bonne tenue de route. Elle est donc plus facile à mener qu’une 911 qui peut facilement décrocher du train arrière. D’autant que les moteurs de la 924 sont moins puissants (de 125 à 160 chevaux pour le modèle de série).
Une Porsche 924 en bon état peut se dégoter pour moins de 15 000 euros.


Exemples d’annonces sur le site Anciennes.com


Avant d’acheter, n’oubliez pas que l’entretien est primordial quand on mise sur un véhicule de collection.
Privilégiez un historique connu et un acheteur sérieux. Et en cas de doute, abstenez-vous.
Il vaut mieux rater une bonne affaire qu’en faire une mauvaise !

VROUM 


L’émission de France 3 Normandie consacrée aux voitures anciennes
Présentée par Laurent Quembre

Tous les dimanches à 12h55
Et en replay sur l’appli France.TV