La récolte de lin : pourquoi est-ce un bon filon pour la Normandie ?

Les producteurs de lin sont en pleine récolte. 80% de la production mondiale de lin est cultivée de Bayeux à Dunkerque. C'est donc une petite mine d'or pour la Normandie. Pour son 50e anniversaire, la Coopérative Linière du Nord de Caen ouvre ses portes au public avec une exposition.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le lin tisse sa toile en Normandie

Après la réunification, la Normandie sera la première région productrice de lin au monde.
Réintroduit dans la région au XXe siècle par des agriculteurs des Flandres, le lin normand est surtout cultivé :
en Seine-Maritime (Pays de Caux),
- dans l’Eure (plateaux de St André et du Neubourg, Pays d’Ouche)
en Plaine de Caen.
La Normandie représente 64 % des surfaces françaises cultivées en lin textile (dont 85 % en Haute-Normandie). 

Le lin : pourquoi faire ? 

La totalité de la plante peut être valorisée dans l'industrie. Avec le lin, on peut fabriquer des vêtements mais pas seulement :
  • des raquettes de tennis, des skis. 
  • Certains avions sont déjà équipés de sièges en fibre de lin.
  • Le bâtiment, la plasturgie ou la papeterie ...
  • Le nautisme : planches de surf ou prototypes de bateau

Pourquoi les chinois se ruent-ils sur le lin normand ? 

On le sait moins mais l'industrie textile chinoise peut aussi faire la fortune de patrons français et fait prospérer toute une filière. «La Chine a sauvé le lin, résume un patron du secteur. Chez nous, c'était un produit de luxe, trop cher, qui se vendait mal. On était près de tomber. Et tout à coup, c'est remonté.» explique t'il à nos confrères de Libération

Près de 90% de cette récolte part pour les filatures chinoises.
La Chine, très friande de ce produit, parvient difficilement à le cultiver sur ses sols et se tourne vers La Normandie. où le lin se cultive bien en quantité et en qualité. Ses atouts ? «Le terroir, le climat, avec l'alternance de pluie et de soleil, le savoir-faire du liniculteur dans une région où le lin est produit depuis le IXe siècle, énumère un industriel normand. Les Chinois ont énormément de retard à cause de facteurs climatologiques qu'ils ne pourront jamais corriger.»
 

Reportage à Rots et Villons-les-Buissons (14) de Catherine Berra et Erwan De Miniac

Usine Lin à Villons-les-Buissons
Intervenants :
Henri Pomikal, Producteur de lin

EXPO : « L’histoire du lin d’hier, d’aujourd’hui et de demain » jusqu'au 29 août de 14h00 à 18h00 du lundi au samedi.
Coopérative Linière du Nord de Caen - Route de Buron à Villons-les-Buissons