Le démarrage de l'EPR reporté à la fin de l'année 2018

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM avec AFP

LE PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, a présenté lors d'une conférence de presse ce jeudi un nouveau calendrier du chantier du réacteur nucléaire de nouvelle génération à Flamanville.

"L'objectif [c'est d'ouvrir] le plus tôt possible et je l'espère, dès 2017", déclarait en mai dernier le patron d'EDF au micro de nos confrères d'Europe 1, avant d'ajouter, prudent, "Mais on en dira plus quand on en saura plus". Car le premier semestre de l'année 2015 a été riche en révélations concernant des anomalies sur le chantier de l'EPR: la composition de l'acier du couvercle de la cuve, des "difficultés de fonctionnement" sur les soupapes de sûreté sans oublier des défauts de soudure sur le circuit primaire.

Ce jeudi matin, Jean-Bernard Lévy a présenté lors d'une conférence de presse un nouveau calendrier du chantier du nouveau réacteur de Flamanville et annoncé, de fait, un nouveau report de la date de mise en service. C'est désormais au quatrième trimestre 2018 qu'est programmé le démarrage de l'EPR, un démarrage qui était initialement prévu en 2012. Evoquant un "chantier d'une ampleur exceptionnelle", il a toutefois affirmé que sa réussite était "à (la) portée" du groupe public et de ses partenaires.

Ce nouveau retard alourdit un peu la facture: le coût du chantier est à présent estimé à 10,5 milliards d'euros. Les marchés boursiers ont peu apprécié ces annonces puisque le titre de l'électricien français a chuté de plus de 4% ce jeudi matin.