Le Grand refuge SPA implante un centre spécialisé dans les équidés, visite avec Vachement Normand !

La Société Protectrice des Animaux a décidé de s’implanter en Normandie et spécialement dans le village de Pervenchères dans l’Orne. Ici se trouvait un ancien haras de 137 hectares. C’est donc le lieu idéal pour accueillir les équidés. Nouveau lieu en Normandie, région du cheval par excellence.
Vincent Chatelain Le Grand refuge
Vincent Chatelain Le Grand refuge © Aurélie Duplessi France 3 Normandie

À l’origine, la SPA a été créée en 1845 pour les chevaux des cochers parisiens. Puis au fil des années, les chats, les chiens et les nouveaux animaux de compagnie ont pris plus de place. Les chevaux se sont trouvés “délaissés”. Il n’y avait plus de place pour les accueillir dans les structures de la SPA, ils résidaient alors dans des pensions et centres équestres inadaptés pour eux.C’est en 2013, à l’arrivée de Natacha Harry, ancienne président de la SPA, que de nouveaux espaces pour accueillir les chevaux ont été mis en place comme le
Grand Refuge. Environ 230 chevaux y sont accueillis. La plupart viennent d’élevages mais aussi de particuliers qui n’ont pas les moyens de s’en occuper et d’en prendre soin.
L’année dernière, un don de 230 000 euros a permis de financer la construction d’un nouveau bâtiment pour les chevaux malades.
Mais le Grand Refuge ce n’est pas que des chevaux. Le site accueille aussi des ânes, des lamas, des vaches, porcs, moutons, brebis, poules, chiens, chats, lapins, etc.

Une journée au Grand Refuge est rythmée selon les besoins des animaux avec la venue des vétérinaires, du maréchal ferrant, de l’éthologue et autres personnels soignants.
En tout, ils sont plus de 17 à travailler quotidiennement sur le site et à assurer les soins envers les animaux.

C’est avec Stéphanie Girard, la responsable du Grand Refuge que nous commençons notre visite du site.

Aurélie, responsable du site SPA Le Grand refuge
Aurélie, responsable du site SPA Le Grand refuge © Aurélie Duplessi France 3 Normandie

Stéphanie Girard est arrivée au Grand Refuge en 2015. Initialement infographiste, elle a toujours été sensible à la cause animale. Alors, lorsqu’un poste d’accueil s’est libéré au Grand Refuge, elle a de suite envoyé sa candidature. Depuis, elle a occupé beaucoup de postes au sein du site (quasiment tous sauf celui d’agent animalier) et a évolué jusqu’à devenir responsable du site en novembre dernier.
C’est un poste très prenant et très varié, aucune journée ne se ressemble. Ses journées sont rythmées selon les besoins des équidés et des autres animaux avec la venue des vétérinaires, du maréchal ferrant, de l’éthologue, des bénévoles et agents animaliers.

On ne le sais pas toujours mais lecheval est l’animal le plus maltraité de France. Les cas de maltraitance les plus courants traités au Grand Refuge sont la maigreur et le manque de soin pour les sabots.
Stéphanie présente la doyenne du Grand Refuge à Vincent. C’est une jument de 41 ans qui a perdu la vue à cause de la maltraitance que lui infligeait son ancien propriétaire. Aujourd’hui elle va très bien et fait la fierté du site. 

Vincent Chatelain amoureux des chevaux
Vincent Chatelain amoureux des chevaux © Aurélie Duplessi France 3 Normandie

Après avoir visité les écuries, Vincent partira à la découverte de la ferme pédagogique où il fait la connaissance de Marc Leclercq, un vétérinaire sur le point de faire des prises de sang et des certificats d'arrivée sur les brebis.

Puis, Vincent tombe nez à nez avec Monsieur Courtemanche en pleine tonte des moutons. Vincent continue sa visite dans les box et rencontre le maréchal-ferrant Grégory Azaïs, qui lui montre comment soigner les sabots des chevaux.

Avant de clôturer l’émission sur une composition de « La Maladroite », Vincent assistera à l’adoption d’un animal, un moment riche en émotions à voir et revoir dans notre magazine Vachement Normand diffusé le dimanche à 12h55!

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature région normandie