• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le lauréat du prix Goncourt, catégorie premier roman, est un mystérieux normand de 31 ans qui publie sous le nom de Joseph Andras

On nous a certifié que c'est bien lui sur cette photo
On nous a certifié que c'est bien lui sur cette photo

Qui est-il vraiment ? Nous avons cherché à en savoir plus sur Joseph Andras. Les critiques sont dythirambiques mais cet auteur veut rester anonyme. Du bout des lèvres, son éditeur le présente comme un écrivain engagé qui vit en Normandie. Son livre "de nos frères blessés" est promis au succès.

Par Alexandra Huctin

On se croirait dans un roman noir, ou presque. Avec un auteur mystérieux qui déchaîne les passions mais qui souhaite rester anonyme. Où vit-il en Normandie ? Que fait-il dans la vie ? Bref, qui se cache derrière ce pseudonyme Joseph Andras? Les journalistes qui ont tenté de savoir se sont tous cassés le nez.
Après de nombreux coups de fil, on restera sur l'information de départ : il vit quelque part en Normandie, il a 31 ans et son livre "de nos frères blessés" vient tout juste de remporter le Goncourt du premier roman ... même les libraires ont été pris de court.

Car Jospeh Andras n'était même pas retenu dans la liste finale des prétendants. C'est par hasard qu'un membre de l'académie tombe sur cet écrit. et tout de suite l'histoire, l'écriture, le style, et le thème retenu intriguent, séduisent, et créent l'enthousiasme.
Un auteur est né. Un mystère aussi. 



Même Françoise Nyssen, la patronne d'Actes Sud assure ne l'avoir jamais rencontré. 
Seule son éditrice le connaît  et  elle nous a nous certifié qu'il s'agit bien du jeune homme sur la photo publiée. Cette photo a circulé sur les réseaux sociaux depuis l'annonce de ce prix, lundi 9 mai.  On ne reconnait pas les lieux, près d'un cours d'eau.
Personne n'a voulu nous donner la moindre information sur le département où il réside. Est-il du Havre, de Cherbourg, de Caen, de Rouen, d'Evreux ?

Son auteur très engagé veut rester discret dit elle et c'est son droit ... même si ce mystère aiguise forcément notre curiosité.

 L'essentiel  reste son roman qui sera en vente dès ce 11 mai dans toutes les librairies.

Joseph Andras nous replonge dans la guerre d'Algérie  en racontant l'arrestation de Fernand Iveton , un jeune communiste anticolonialiste exécuté en 1957. C'est un hommage et en même temps un réquisitoire contre la peine de mort. 


Son style très sobre a bluffé l'académie Goncourt ..
Didier Decoin salue la maturité de l'auteur et le compare même à Truman Capote .
Son éditrice nous a confié qu'il écrivait beaucoup, ce mystérieux Joseph Andras n'a donc pas fini de faire parler de lui.

Les explications de Pauline Latrouitte :

le mystérieux laureat du prix goncourt


Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus