Cancer du sein : le mammobile facilite le dépistage en Normandie

A partir du mois de septembre, le mammobile circulera en Normandie pour permettre aux femmes vivant loin d’un cabinet de radiologie de se faire dépister.

Le mammobile circulera en Normandie à compter de septembre 2021.
Le mammobile circulera en Normandie à compter de septembre 2021. © FTV/Eric Lombaert

Dès l'âge de 50 ans, chaque femme est invitée à effectuer une mammographie pour dépister le cancer du sein. Ce dernier tue 10.000 femmes par an, hors s’il est détecté à temps il est traitable.

Avec 65.000 cas dépistés par an, le cancer du sein représente un tiers des nouveaux cas de cancer féminins chaque année.

La campagne de dépistage existe depuis des années mais les autorités médicales ont constaté que dès que l’on s’éloigne de 15 km d’un cabinet de radiologie, on observe une baisse de 10 % de la participation. C’est pour pallier à cette inégalité territoriale que quatre départements normands (Eure, Seine-Maritime, Manche et Calvados) ont financé ce véhicule équipé qui va se rendre au plus près des habitantes de secteurs ruraux. Dans le cadre du G5 normand (des réunions de travail réunissant les présidents des cinq départements), ils se sont inspirés d’une initiative de l’Orne qui dispose d'un tel camion depuis 2012.

Le Mammobile est équipé comme un cabinet de radiologie.
Le Mammobile est équipé comme un cabinet de radiologie. © FTV/ Eric Lombaert

A partir du mois de septembre, le mammobile sillonera les routes des campagnes normandes. A son bord, les mêmes équipements qu’un cabinet de radiogie : un appareil pour mammographie et un échographe. Un médecin radiologue, un manipulateur radio et une secrétaire travailleront dans ce véhicule. L’examen sera gratuit et sur rendez-vous et consistera en une radiographie. Ce test, sans douleur, dure moins de 20 minutes et permet de favoriser une détection précoce du cancer du sein afin de pouvoir le soigner plus facilement et de limiter les séquelles liées à certains traitements. Vous pouvez contacter le 02 31 937 937 pour prendre rendez-vous.

45 000 femmes, parmi la cible des 50-74 ans, seront invitées à venir se faire dépister à bord du mammobile pendant deux ans.

La Normandie pilote du Mammobile

Ce dispositif va faire l’objet d’un suivi scientifique. Il servira à mesurer pendant deux ans si ce dépistage mobile réduit les inégalités. Les données collectées pendant cette période seront transmises au niveau national et cette expérience pourrait être étendue à toute la France.

Un cancer qui touche toutes les femmes

Pour rappel, le cancer du sein ne touche pas seulement les femmes de plus de 50 ans. En février 2021, l'influenceuse-entrepreneuse Emilie Daudin (The Brunette) nous parlait de son cancer du sein triple négatif à seulement 33 ans. Une forme de cancer encore peu connue du grand public, plus difficile à soigner. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société ruralité