Les occupants de la ferme des Bouillons accueillis avec du gaz lacrymogène par la police

Après leur « grande marche festive » de ce dimanche 23 août, les occupants , délogés depuis mercredi, voulaient rejoindre la ferme des Bouillons de Mont-Saint-Aignan.

© Fabien Meneciere
Tout avait débuté dans le calme. A 10h00 ce dimanche matin les occupants de la ferme des Bouillons avaient donné rendez-vous à tous leurs soutiens au clos Saint-Marc à Rouen pour une grande marche festive. Sous la pluie matinale, les zadistes (occupants d’une zone à défendre) défilaient « pour protester contre la pose d’un grillage autour de la ferme des Bouillons par les nouveaux propriétaires, les frères Mégard ».

Arrivés sur le site de la ferme des Bouillons, les manifestants étaient attendus par une vingtaine de policiers. Les zadistes voulaient déposer des messages sur le grillage qui entoure désormais le site depuis leur expulsion mercredi 19 août.

Les policiers ont utilisé des gaz lacrymogène pour barrer la route à la centaine de manifestants. Certains d’entre eux, hommes et femmes, manifestaient torses nus.
Depuis leur expulsion, les irréductibles ont installé une cinquantaine de tentes,  yourtes et caravanes sur champ à proximité. Un huissier est venu constater leur occupation vendredi 21 août, ils pourraient être délogés demain lundi.

VIDEO : le reportage de François Verly et Bruno Belamri avec l'interview de  :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers agriculture économie polémique société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter