Leurs histoires de la Sicile à la Normandie, “Nous étions des étrangers”

Ils font partie de la 2e génération d'immigrés Italiens et aujourd'hui ils sont normands. Salvatore, Angela et Rosario retournent à la rencontre de leurs familles en Sicile dans le documentaire de Fabrice Tempo et Frédéric Conti. Un film altruiste qui interroge sur le sens de la nationalité.

Par Oscar Lemoine-Chalin

Après que les Normands se sont installés en Sicile, un millénaire plus tard ce sont les siciliens qui ont fait le chemin inverse. Et si aujourd’hui les Normands sont « dilués » dans l’identité sicilienne, qu’en est-il des Siciliens de Normandie ? Qu’ont-ils amené avec eux ? Qu’ont-ils trouvé en retour ? Alors que la société française se fracture sur la place de l’immigration, l’histoire plus ancienne des migrants italiens est à même d’offrir des éléments d’approche et de réflexion.
 

Nous étions des étrangers de Fabrice Tempo, co-écrit avec Frédéric Conti, est un documentaire tourné en Normandie (Calvados et Seine-Maritime) et en Sicile. Les deux auteurs se retrouvent dans cette double appartenance et avec une même envie de savoir et de transmission.
 

"Nous représentons la deuxième génération. Beaucoup de nos vécus sont très proches. Ces souvenirs sur lesquels nous nous retrouvons, nous amènent à discuter passionnément" explique Frédéric Conti

Ils proposent à travers ce documentaire d’interroger, en suivant des normands aux racines siciliennes, des rives de la Seine au soleil brûlant de la Méditerranée, le sens du mot émigré à l’heure où la frontière s’est effacée ici pour certains et se renforce là pour d’autres.

« Pour ceux qui ont quitté le pays, tout était clair. Mes parents avaient un permis de travail, une carte de séjour, ils se savaient des immigrés, point final. Pour les enfants nés en France, comme moi, le point de vue était faussé. La nationalité n’était que le point de chute du hasard à l’instant de la naissance. Or, ce n’est pas la patrie de naissance qui berce l’enfant. C’est dans le cocon familial qu’il se construit, trouve ses repères, et cette empreinte familiale demeurera toujours plus prégnante que la carte d’identité. »  Fabrice Tempo

Nous étions des étrangers (52min) : un documentaire de Fabrice Tempo et Frédéric Conti



La trame se tisse autour de trois personnages, Salvatore, Angela et Rosario dont les séquences filmées s’articulent en montage parallèle ; des séquences tournées en Normandie dans leur environnement et lors de leur voyage en Sicile. Ils se définissent dans une dualité commune à toutes les immigrations : Etre d’ici et d’ailleurs tout à la fois. En ce sens le film se veut altruiste, il tend un miroir à une immigration déjà ancienne et dont les tensions se sont définitivement apaisées. Il interroge sur le sens de la nationalité. A quel moment « se sent-on devenir ou devenu français » ? Que transmet-on de sa culture d’origine aux enfants nés en ailleurs ? Qu’en reste-t-il après une ou deux générations ?...

Documentaire inédit : Nous étions des étrangers" de Fabrice Tempo et Frédéric Conti

Mardi 15 octobre à 23h00 sur France 3 Normandie
 

  • Production JMF Porductions
  • Co-production France télévisions 
  • Film soutenu à la production par la Région Normandie en partenariat avec le CNC et en association avec Normandie Images
  • Un documentaire de Fabrice Tempo et Frédéric Conti

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus