Cet article date de plus de 5 ans

Malgré l'accord national signé cette nuit, les cheminots normands sont toujours en grève

L'accord a été signé à 4 heures du matin. Ce mercredi 8 juin à 10H30, les cheminots décideront de la suite de leur mouvement. Selon, la CGT, syndicat majoritaire, la mobilisation reste forte. Deux "roulants" sur trois seraient toujours en grève dans la région. D'ici là le trafic reste perturbé. 

L'accord signé à Paris dans la nuit n'est pas encore parvenu aux régions, mieux, il n'a pas encore été validé par le conseil National Cheminots de la CGT.
Alors si SUd et FO ont annoncé sur le plan national reconduire leur mouvement jusqu'à " au moins mercredi", c'est la même chose du côté de la CGT-Normandie.

"Il nous reste encore de nomvreux points de désaccord", affirme Allan Vertu, secrétaire général CGT- cheminots Normandie.
Dans la réforme ferroviaire qui est l'objet de leur grève depuis la semaine dernière, il y a des résonnances pour eux avec la loi travail. Loi qui a été le premier objet de leur mobilisation, qui dure depuis des semaines.
"On veut expliqer notre mouvement et expliquer aux usagers qu'on négocie la qualité de travail des personnels roulants en ce moment. Et quand on parle de ça, on parle de leur sécurité à bord."

Ce mercredi matin, les cheminots en grève ( et ils sont encore 35 % de grévistes selon la CGT) iront donc à la rencopntre des usagers en gare de Caen.


Les prévisions trafic de ce 8 juin :


-Le TGV asuurera Rouen- Marseille ( sans partir du Havre

-Le Paris-Rouen-Le Havre : 6 trains sur 10

- Paris-Caen-Cherbourg : 7 trains sur 10

- Paris-Granville : 4 trains sur 10

Caen-Le Mans-Tours : aucune circulation

TER : 6 trains sur 10 


Les cheminots ont déjà mené ce mardi matin, 7 juin, une action auprès des usagers. Pour engager le dialogue, ils laissient passer gratuitement les passagers, sans compostage de billet. Une opération "train gratuit" qu'ils pourraient renouveler ce mercredi matin.







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social économie social réunification de la normandie