Cet article date de plus de 3 ans

Manche: Les braqueurs de Vuitton voient leurs peines confirmées en appel

En mars 2013, cinq hommes avaient braqué le magasin de luxe à Deauville et étaient repartis avec 130 000 euros de butin. Condamnés en avril 2016, ils avaient fait appel. Leurs peines ont été confirmées ce jeudi à Coutances.
La boutique Louis Vuitton de Deauville a été braquée ce jeudi matin par 5 hommes armés et cagoulés
La boutique Louis Vuitton de Deauville a été braquée ce jeudi matin par 5 hommes armés et cagoulés
Les faits s'étaient déroulés en pleine journée et en plein centre ville de Deauville. En mars 2013, cinq hommes cagoulés, gantés et munis d'armes de poing ont braqué le magasin Louis Vuitton avant de repartir en trombe à bord d'une voiture volée. Ils avaient réussi à échapper in extremis aux gendarmes au péage de Beuzeville emportant avec eux un butin de 130 000 euros. 


Trois des braqueurs étaient interpellés un an plus tard. Quelques mois après, ce sont leurs deux complices qui ont été arrêtés. Les cinq jeunes hommes (l'un d'entre eux étaient mineurs au moment des faits) étaient tous d'origine havraise. Ils seront condamnés en 2016 à des peines de trois à huit ans de prison et feront appel de ce jugement.

Les quatre jours de débat aux assises de la Manche à Coutances n'auront rien changé: les cinq hommes ont vu ce jeudi leurs peines confirmées en appel.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société