2021, l'année Napoléon : encore une mèche authentique de l'Empereur vendue aux enchères en Normandie

Publié le Mis à jour le

En cette année du bicentenaire de la mort de Napoléon 1er, une mèche de cheveux ayant été coupée, lors de son transfert vers Sainte-Hélène, bientôt vendue aux enchères en Normandie. Des musées se porteront certainement acquéreurs mais aussi de nombreux admirateurs. 

"Quand on voit ces bouts de cheveux c'est très émouvant. Mais c'est surtout aujourd'hui une pièce historique qui a une véritalbe histoire. Ce médaillon appartenait au Comte Las Cases, celui qui a écrit les célèbres mémoires de Napoléon, le Mémorial de Sainte-Hélène. Il l'a ensuite offert en guise d'amitié", raconte l'expert qui a estimé ce médaillon mis en vente le 11 avril prochain à Cherbourg.

Il existe d'autres mèches de cheveux de Napoléon, en soit ce n'est pas unique. Mais ce médaillon se raconte. Il est authentique et a été conservé dans la même famille depuis deux siècles, transmis de génération en génération.

Aujourd'hui, il vaut un peu d'argent et dans les déboires des successions, il se retrouve mis en vente. Ce n'est pas, non plus n'importe quelle année. Nous somme en 2021, l'année du bicentenaire de la mort de Napoléon. Musée et collectionneurs sont au taquet. Napoléon est très tendance.

J'ai déjà vu dans des enchères d'autres mèches de cheveux, ça part tout de suite. J'ai vu aussi des gens pleurer pour avoir la chemise de Napoléon. On a de tout concernant l'Empereur et son exil. Sa robe de chambre a même été ramenée, tout comme des morceaux du cerceuil ou des feuilles du saule, au pied duquel, il reposait à Sainte-Hélène

Lionel Finck, expert

 

Pour autant, les Enchères Boscher de Cherbourg qui assureront la vente, le dimanche 11 avril 2021, ont fixé la mise à prix à 1500 euros. Le médaillon vaut plus. Personne ne serait surpris de le voir partir au-dessus de 6 000 euros.

En revanche plus de spectacle, les enchères se déroulent toutes, aujourd'hui, à huis clos. On peut en revanche les suivre sur internet, en direct. 

Le bonus : le petit mot signé de Las Cases

Ce médaillon est en or : preuve de l'importance qu'on lui donnait. Cela aurait pû être du bronze, comme il était courant à l'époque.

Le commissaire priseur, indique : "Souvenir historique impérial du 1er Empire. Cheveux de l'Empereur Napoléon Ier, présentés dans un médaillon en or poinçonné à tête de bélier, à l'intérieur duquel est conservée une note manuscrite du Comte de Las Cases indiquant la provenance des cheveux : "Cheveux de Napoléon coupés à bord du Northumberland en 1815. A mon cher collègue et bon voisin Mangin d'Oins comme gage d'amitié et de bon souvenir, Passy 12 mai 1834 Cte de Las Cases"

Emmanuel de Las Cases, c'est en quelque sorte le secrétaire de Napoléon 1er. Il fait parti des fidèles de la dernière heure et inconditionnels de l'Empereur qui l'accompagnèrent jusqu'à Sainte-Hélène. Il est resté à ses côtés après Waterloo et la sanglante défaite et ne l'a plus quitté. Chaque matin, les deux hommes avaient un long entretien pour l'écriture des mémoires de Napoléon. 

Le récit s'appelle Le Mémorial de Sainte Hélène et a servi de modèle, depuis, à bien d'autres. Le Général de Gaulle s'en est largement inspiré. C'est un concentré de reflexions que lui a livré l'Empereur. Las Cases a ensuite tout rédigé seul et non sous la dictée.

On le sait admirateur de l'Empereur, l'écrivain a eu du mal à se détacher de son sujet. Il fait partie de ceux qui sont allés chercher les restes de Napoléon en 1840 pour le ramener à Paris, aux Invalides.

A cette période un culte de Napoléon est né et il a été parmi ceux qui ont ramené de nombreux objets ayant appartenus à Napoléon pendant son exil. 

"Le culte napoléonien parvint à son apogée en 1840, au moment du retour des cendres. L’événement fut interprété comme la résurrection du héros, aussi bien par les écrivains que par les artistes, et les plus débridés des penseurs illuministes se firent beaucoup entendre à cette occasion. Une véritable communion des bonapartistes avec leur « dieu » avait eu lieu en 1840, dans laquelle opinions politiques, réflexion sociale, théories artistiques et pensées les plus hardies se trouvèrent intimement liées : l’Empereur incarnait la liberté humaine dans les mentalités de l’époque", explique le site du ministère de la culture à propos des reliquaires, des souvenirs de Sainte-Hélène, que l'on retrouve aujourd'hui dans des musées.

 

Près de Rouen et en souvenir du transbordement des cendres de Napoléon, une colonne est édifiée (avec à l'intérieur quelques cheveux de l'empereur) :

A bord du Northumberland

"On croit savoir que ces cheveux ont été ramassés après le départ du coiffeur sur le bateau. Las Cases les aura récupéré et gardé précieusement, comme d'autres objets. Le poinçon en tête de bélier de ce médaillon en or atteste de l'époque, sans hésitation", explique Lionel Finck. 

Las Cases l'offrira donc à un ami, Mangin d'Oins, alors député d'Ille-et-Villaine et avant même1840 puisqu'on est, selon le mot, en 1834.

Sur ce mot, il indique que les cheveux ont été recueillis alors que l'empereur voyage vers l'exil, sur le Northumberland. 

Qui se portera acquéreur de cetobjet qui n'a pas autant de valeur historique qu'un chapeau de l'empereur ou tout autre objet militaire?

Les enchères auront lieu un mois avant le bicentenaire de sa mort. La mort de Bonaparte survient le 5 mai 1821 à Longwood sur l’île de Sainte-Hélène.