Areva: 400 salariés de la Hague manifestent à Paris

Le cinq principaux syndicats du spécialiste du nucléaire ont appelé à une journée de mobilisation ce mardi 15 septembre. 2000 manifestants sont attendues à la Défense devant le siège d'Areva. Plusieurs centaines de salariés du Cotentin ont fait le déplacement.

Les cars sont partis du Cotentin à 3 heures du matin. A leur bord, près de 400 salariés de l'usine de retraitement des déchets de Beaumont-Hague. Direction la Défense devant le siège d'Areva. Les cinq principaux syndicats du spécialiste français du nucléaire ont appelé à une journée de mobilisation. 2000 personnes sont attendues. En parallèle, un préavis de grève a été lancé dans la plupart des sites du groupe.



Le 7 mai dernier, la direction d'Areva annonçait son intention de réduire ses "frais de personnel" pour faire face à ses difficultés financières: le groupe a accusé une perte nette de près de 5 milliards d'euros l'an dernier. 6000 emplois seraient menacés dans le monde dont 4000 rien que pour la France. Selon la CFDT, la situation de l'entreprise serait pire qu'annoncée: le syndicat avance un chiffre de 7 milliards d'euros de déficit.



Autre motif de mécontentement chez les salariés, le démantèlement d'Areva. Au milieu de l'été, le spécialiste du nucléaire a officialisé la vente de sa division réacteurs à EDF (Areva NP) pour ne conserver que les activités liées au combustible, soit le périmètre d'activité de la Cogema avant sa fusion avec Framatome en 2001.

reportage de Sylvain Rouil et Claude Leloche
intervenants:
- Bruno Blanchon, CGT Areva