Attaques au sabre à Cherbourg : les motivations de l'agresseur restent inconnues

Publié le
Écrit par Stéphanie Potay
© Radio France/Maxppp

Au lendemain de l'agression au sabre survenue à Cherbourg jeudi et qui a entraîné des blessures chez deux policières, on en sait un peu plus sur l'auteur des faits mais ses motivations reste pour l'heure mystérieuses.

C'est un homme de 36 ans, né au Sénégal, qui a blessé deux policières au sabre jeudi 2 décembre. Décrit comme " un grand gaillard" de près de 2 mètres, il réside à Cherbourg. Son domicile a été perquisitionné hier dans la soirée mais " rien de particulier n'a été relevé" . Connu des services de police, " d'abord en 2004 pour des faits de violence sur personne chargée d'une mission de service public puis en 2016 pour conduite sous l'emprise de stupéfiants", précise Cyrille Postaire, secrétaire départemental Unité SGP Police Cherbourg. Depuis, l'homme n'avait plus eu à faire à la police. 

" Pour l'instant, nous ignorons tout des motivations de l'agresseur, ces jours ne sont plus en danger aussi il pourra être interrogé prochainement. Pourquoi était-il ainsi habillé, en ninja, avec un masque? Seuls ces yeux étaient apparents. Pourquoi avait-il en sa possession un véritable arsenal d'armes blanches:  arbalètes, nunchakus ou encore lance-pierres?  Où allait-il avant que la patrouille n'intervienne? Autant de questions auxquelles l'enquête va s'atteler " note Cyrille Postaire. 

Si la piste terroriste semble aujourd'hui écartée, le Pôle Criminel de Coutances à qui l'affaire pourrait être confiée très prochainement pour "double tentative d'homicides sur personnes détentrices de l'autorité publique" devra s'attacher à gommer les zones  d'ombres qui entourent aujourd'hui les motivations de cet acte violent. " Pour nous, il avait l'intention de les tuer, le policier qui a tiré sur l'agresseur a sauvé des vies" . 

Des analyses toxicologiques sont en cours pour déterminer si l'auteur était sous l'emprise de produits stupéfiants au moment des faits. 

Rappel des faits

Hier après-midi, jeudi 2 décembre 2021, une patrouille du groupe de sécurité et proximité de Cherbourg-en-Cotentin intervient dans le cadre d'un vol de voiture survenu un peu plus tôt rue Malakoff à Cherbourg, l'individu a menacé la conductrice avec un sabre. Le véhicule, accidenté, est repéré sur le parking du Leclerc de Tourlaville. La patrouille s'arrête à sa proximité. Le voleur présumé s'approche alors de la voiture de police et attaque au visage deux femmes de la patrouille composée de trois fonctionnaires au total avec un sabre japonais, un katana. En riposte, le policier ouvre le feu et neutralise l'agresseur. 

" La légitime défense ne fait aucun doute, le Parquet devrait communiquer dans ce sens très rapidement. Nos deux consoeurs doivent sortir de l'hopital Pasteur de Cherbourg rapidement, l'une est blessée au menton, l'autre a une plaie profonde sur le crâne, elles sont choquées". Le ministre de l'Interieur a fait part de son soutien aux équipes cherbourgeoises. 

L'assaillant est lui toujours hospitalisé au CHU de Caen, ses jours ne sont pas en danger. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.