Cet article date de plus de 4 ans

"Avoir un lit, une douche, c'est incroyable"

Les 45 migrants arrivés lundi soir dans la Manche, à Saint-Germain-Sur-Ay, ont pû passer leur première nuit en dehors de la jungle de Calais. Ce matin, une de nos équipe était avec eux, au petit-déjeuner.
© France 3 Normandie
Ils sont arrivés tard hier dans la soirée, vers 21h30, après plusieurs heures de bus. 45 hommes, en majorité afghans, agés de 17 à 38 ans. Ils étaient dans la jungle de Calais, les voilà maintenant au Miramar, un batiment qui accueille habituellement des classes découvertes, à Saint-Germain-sur-Ay.

Du bidonville le plus connu de France à une station balnéaire du Côtentin, le changement est radical. Mais pour l'instant, ils profitent surtout d'un confort devenu inespéré. "A Calais, c'était l'horreur, on faisait la queue une fois par semaine pour pouvoir prendre une douche. Alors là, avoir un lit, une douche, c'est incroyable. On est vraiment heureux d'être là", se réjouit l'un deux.

Cette mise à l'abri sera temporaire


Certains étaient encore à l'école, d'autres sont des pères de familles. Certains étaient commerçants, d'autres docteurs.
Mais tous disent avoir fui la guerre, et c'est pour cette raison qu'ils vont faire une demande d'asile. La procèdure prend environ deux mois, et c'est seulement en cas de réponse positive qu'ils pourront travailler et rester sur le territoire. "L'Angleterre, c'est trop difficile, on a vraiment envie d'être en France." 

En attendant, ces migrants sont pris en charge par l'association Coalia. Cet après-midi, Jacques Witkowski, le préfet de la Manche, a visité les locaux où ils sont hébergés. "Accueillir ces personnes fuyant les guerres et les persécutions, c'est avant tout répondre à un objectif humanitaire, celui de leur mise à l'abri. Elle sera temporaire."

Le reportage de Wassila  Wally et Suzana Nevenkic, avec en interview :
_ Laëtitia Gascoin, directrice du centre PEP "Miramar"
_ Abdul Rasheed, migrant afghan de 17 ans
_ Godefroy, habitant à Saint-Germain-Sur-Ay
_ André, habitant à Saint-Germain-Sur-Ay
_ Manjal Nawab, migrant afghan de 36 ans

durée de la vidéo: 02 min 45
Rencontre avec les migrants de Saint-Germain-sur-Ay




Les migrants en Normandie
_ 306 migrants sont déja arrivés de Calais
_ 354 migrants sont encore attendus

_ 2 villes dans le Calvados (Caen et Bretteville-sur-Laize)
_ 3 villes dans la Manche (Troisgots, Cerisy-la-Fôret, Saint-Germain-sur-Ay)
_ 1 ville dans l'Orne (Alençon)
_ 3 villes sur la Seine-Maritime ( Rouen, Saint-Etienne-du-Rouvray et le Havre)
_ 3 villes dans l'Eure (Evreux, Serquigny et Perriers-la-Campagne)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration migrants à calais