Remade demande son placement en redressement judiciaire

L'entreprise Remade reconditionne les smartphones dans son atelier de Poilley. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
L'entreprise Remade reconditionne les smartphones dans son atelier de Poilley. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

La direction demande "la protection" du tribunal de commerce de Rouen. Une procédure de redressement judicaire permettrait de chercher des repreneurs, et surtout de payer les salaires. L'entreprise spécialisée dans le reconditionnement de smartphones emploie 450 personnes à Poilley dans la Manche.

Par PMP avec Nicolas Dalaudier

La note d'information a été accrochée sur les panneaux d'affichage dans les locaux de l'entreprise. Elle confirme ce chacun pressentait depuis quelques jours. La situation "ne s'est pas améliorée à la rentrée malgré les efforts de toutes et tous". L'équipe qui a pris la direction de l'entreprise cet été explique que "Remade ne dispose pas d'une trésorerie suffisante pour payer ce qu'elle doit et notamment les salaires". Face à cette impasse, elle n'aurait d'autre choix que de "solliciter la protection du tribunal de commerce pour déclencher le régime de garantie des salaires".
 
La note affichée dans les couloirs de Remade / © France 3 Normandie
La note affichée dans les couloirs de Remade / © France 3 Normandie


Un peu plus loin, la direction ajoute : "Les difficultés temporaires de Remade ne lui permettent plus d'assumer seule le paiement de ses dettes". La société va donc demander "l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire". "L'objectif est d'assurer la pérenité des activités de Remade et de ses emplois en utilisant la période d'observation qui devrait être consentie par le tribunal".


Vidéo France 3 Normandie : ce jeudi 26 septembre, les salariés de Remade ont pour la première fois manifesté dans les rues d'Avranches.

Si jamais il y a un avenir, et j'espère qu'il y a un avenir, je veux en être


 

Remade, manifestation des salariés


Selon toute vraisemblance, une audience devrait se tenir la semaine prochaine. Les administrateurs nommés à cette occasion devront se mettre en quête de repreneurs. Le redressement judiciaire permet d'octroyer une bouffée d'oxygène à une entreprise en difficulté financière en gelant le remboursement des dettes et le paiement de certaines cotisations.

En se plaçant sous la protection du tribunal de commerce, l'usine devrait aussi pouvoir renouer avec une activité normale. Selon plusieurs sources internes, Remade engrange toujours des commandes. Mais pour livrer ses clients et faire rentrer de l'argent dans les caisses, l'entreprise qui reconditionne des smartphones a besoin de pièces détachées pour travailler. Or, ses finances lui permettent difficilement de régler les fournisseurs. 
 


Et, souligne la direction dans sa note d'information, "pendant toute la période de redressement judiciaire, les salaires, primes et frais sont payés à 100 % (...) La mise en place de la procédure prenant quelques jours, les salaires de septembre devraient être payés tout début octobre" 

Sur le même sujet

Les + Lus