Des cagnottes pour aider le haras de Saint Lô ravagé par un incendie et ses victimes connexes

Publié le Mis à jour le

Devant l'élan de générosité spontané constaté par le pôle hippique de Saint-Lô (50) après l'annonce de l'incendie, deux cagnottes officielles sont à signaler. La première est pour le haras, l'autre pour un cavalier qui a perdu toute sa scellerie dans les flammes.

Alors que certains commençaient à dire ce 12 juillet que cet incendie, sur son contenu et pour la force du symbole,  "c'est Notre Dame à nous !", l'idée a fait son chemin d'aider spontanément à la reconstruction du haras de Saint-Lô, ravagé par les flammes.



 



La ville et le pôle hippique ont reçu des propositions de cagnottes. 

La fondation du patrimoine a donc ouvert officiellement une souscription en ligne, appelée "plus jamais ça", pour éviter que l'aide ne se disperse. 



"Cette collecte alimentera un fonds d’urgence visant la mise en sécurité et la restauration de sites en danger sur le territoire de la ville de Saint LÔ."

Ce don est défiscalisé. 



Facebook-F3 Normandie le rappel des faits - L'incendie a eu lieu dans la nuit





Vidéo France3 Normandie- Les images de l'incendie et ses conséquences (images de nuit La Manche Libre- Florian Tiertin)

 
 

Un cavalier qui n'a plus d'équipements pour ses 15 poneys 



Matthieu Laisney, cavalier, a perdu tout son matériel dans l'incendie : les selles qu'il devait notamment utiliser dès ce 12 juillet pour un concours à Dinard étaient dans le bâtiment.Une cagnotte Leechti a été ouverte dans la journée pour lui permettre de ne pas tout perdre.

 

"Si aucun dégât humain ni équin n’est à déplorer, en revanche la destruction intégrale des bâtiments engendre une énorme perte de matériel. En effet rien n’a pu être sauvé! Cavalier professionnel , bien connu et apprécié du milieu équin en Normandie, Matthieu se retrouve sans matériel pour travailler alors que la saison de concours bat son plein. Les finales jeunes poneys et chevaux sont les objectifs phares de la saison, et approchent à grands pas. Nous appelons donc à votre solidarité pour lui donner un coup de pouce afin qu’il puisse poursuivre sereinement son activité ", précisent les créateurs de la cagnotte. 





Dès ce 12 juillet, à 18H20, plus de 1600 euros ont déjà été donnés : un bel élan de générosité :

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité