• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Carentan : le collège Gambetta bloqué par les parents d'élèves

© Delphine Aubois
© Delphine Aubois

Depuis 8 h ce vendredi, le collège Gambetta de Carentan (Manche) est bloqué par les parents d'élèves. Neuf dérogations pour cet établissement auraient été refusées par le Rectorat. Ces neuf élèves supplémentaires auraient permis l'ouverture d'une quatrième 6ème que les parents réclament.  

Par Aurélie Misery

Les élèves ont pu rentrer pour des questions de sécurité mais les enseignants ont dû rester dehors. Depuis 8h ce vendredi 21 juin, une quarantaine de parents d'élèves bloque le collège Gambetta de Carentan, dans la Manche. 

Le collège compterait 313 élèves. Il faudrait 82 élèves supplémentaires pour assurer l'ouverture de la quatrième 6ème. Mais ils ne seraient que 80 élèves admis à s'inscrire, selon les parents d'élèves. "Le Rectorat a refusé huit/neuf dérogations", explique Myriam Renart, parent d'élèves et membre du conseil d'administration du collège. Avec ces élèves supplémentaires, nous aurions bien cette quatrième 6ème pour laquelle on se bat depuis le mois de mars."

Interviewée, la maman d'Alicia (13 ans) et Tiphany (11 ans) s'est vue ainsi refuser une dérogation pour sa plus jeune fille alors que son aînée est scolarisée à Gambetta. "J'habite à Montmartin-de-Graignes, nous sommes plus près de Carentan que de Saint-Jean-de-Daye où l'on me dit de m'inscrire et mes filles seront séparées". 

Selon Myriam Renart, sur les huit/neuf dérogations refusées, trois signifieraient la séparation de fratries, et les autres concernent des enfants qui ont fait toute leur scolarité à Carentan-les-marais ou au RPI Appeville-Baupte-Méautis et seraient donc séparés de leurs amis. 
 
© Delphine Aubois
© Delphine Aubois

Les parents d'élèves ont reçu le soutien du député de la Manche Philippe Gosselin, qui dans un courrier adressé à la Rectrice de l'Académie, souligne que le refus de ces dérogations est un "heureux hasard" qui permet "de maintenir le nombre d'élèves sous le seuil d'ouverture" se demande "où est la logique ?" de cette décision.
 
 

 

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus