Mort de Sulivan à Cherbourg. La policière mise en examen pour meurtre mais libre, une marche blanche organisée ce mercredi

Deux jours après la mort de Sulivan S., 19 ans, lors d'un contrôle de police après un refus d'obtempérer et délit de fuite à Cherbourg, la policière qui a tiré sur le jeune homme a été mise en examen pour homicide volontaire. Placée sous contrôle judiciaire strict, elle demeure libre jusqu'à son procès.

Au surlendemain du drame, alors que l'émoi est fort dans le quartier des provinces à Cherbourg, la policière soupçonnée du tir qui a coûté la vie à Sulivan S. a été mise en examen pour homicide volontaire. Dimanche 9 juin, en fin de soirée, elle a ouvert le feu sur le jeune homme alors qu'il tentait de s'enfuir après une course-poursuite avec deux voitures de police, à bord d'un véhicule volé.

À l'issue de sa garde à vue, la fonctionnaire de police a été présentée à un juge d'instruction, qui a décidé de ne pas la placer en prison, mais de lui imposer un contrôle judiciaire strict.

La policière en liberté contrôlée jusqu'à son procès

Jusqu'à son procès, elle n'a pas le droit de se rendre à Cherbourg-en-Cotentin, ni de pratiquer sa profession de policière ou de détenir une arme. Elle doit se présenter périodiquement aux services désignés par le juge des libertés et de la détention, et ne peut recevoir ou rencontrer ou entrer en contact avec un certain nombre de personnes spécialement désignées par le magistrat. 

Quant à l'enquête pour déterminer précisément les raisons de l'intervention fatale de la policière, en cette fin de soirée du dimanche 9 juin, elles se poursuivent, menées par l'IGPN, l'inspection générale de la police nationale. Selon nos confrères du Parisien, la mère de la victime a porté plainte pour meurtre ce mardi 11 juin. 

Une marche blanche et une cagnotte

Alors que quelques échauffourées et tirs de mortiers avaient émaillé la nuit du 10 au 11 juin dans le quartier des provinces, le maire Cherbourg-en-Cotentin, Benoît Arrivé, et le préfet de la Manche, Xavier Brunetière, ont lancé un appel au calme.

Les proches de Sulivan S. ont, quant à eux, décidé d'organiser une marche blanche en hommage au jeune homme décédé. 

Elle doit se tenir ce mercredi, à 14h, devant l'église Saint-Pierre et Saint-Paul à Octeville. Le parcours mènera les marcheurs jusqu'à la rue Waldeck-Rousseau, où s'est produit le drame, dimanche soir. 

Parallèlement, une cagnotte a été ouverte pour "aider la famille dans cette difficile épreuve". Plus de 5 000 euros ont déjà été récoltés. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité