Pen Duick Tour : les bateaux d'Eric Tabarly font escale à Cherbourg

Publié le Mis à jour le
Écrit par SD

Trois des cinq Pen Duick, les célèbres navires d'Eric Tabarly, ont jetté l'ancre à port Chantereyne du 19 au 24 mai. 

Après l'Hermione, place aux célébrisimes Pen Duick. Le port de Cherbourg accueille pendant six jours, du 19 au 24 mai, trois des cinq Pen Duick, mythiques bateaux d'Eric Tabarly. 

 

Les voiliers ont quitté Lorient, leur port d'attache, le 2 mai dernier pour tout un périple le long du littoral du grand-ouest avec de très nombreuses escales. Quatre des cinq Pen Duick devaient initialement faire le déplacement, mais ils ne sont finalement que trois, car Pen Duick, premier du nom, n'est sorti que trop tardivement du chantier naval. 

Quai d'honneur pour des légendes

Comme l'Hermione avant eux, les anciens navires du navigateur Eric Tabarly, vont venir s'amarrer à Port Chantereyne, avec une place choix, au pied de la capitainerie. Michel Louiset, maire adjoint de Cherbourg en Cotentin, en charge des ports, de la plaisance et de la filière nautique est "très heureux d'accueillir ces navires" et se dit "prêt à faire tous les efforts nécéssaires à l'accueil de ces voiliers hors-norme".

"ces bateaux sont le symbole de la voile hauturière française, ils relatent, encore aujourd'hui l'histoire formidable d'Eric Tabarly"

 



Pen Duick : le bateau d'une époque

Si le nom de Pen Duick résonne encore aujourd'hui, c'est entre-autre à cause du sort tragique qu'a connu le navigateur Eric Tabarly à bord de l'embarcation. Dans la nuit du 12 au 13 juin 1998.

Le navigateur, à la barre de son fameux Pen Duick, disparait en mer alors qu'il tentait de rejoindre Fife en Ecosse. Cette nuit là, celui que tout le monde considérait comme l'un des meilleur marin de l'histoire laisse derrière lui un immense patrimoine maritime , dont la famille des Pen Duick est l'héritière.
Archive - Reportage réalisé l'année dernière, à l'occasion de la venue de Pen Duick à Cherbourg
Pour une des membres de l'association qui veille aujourd'hui à la sauvegarde des précieuses embarcations, "ces navires sont les témoins d'une époque. A ce titre, l'association se doit de maintenir leur navigabilité pour que les gens puissent encore en profiter et que l'histoire d'Eric Tabarly ne s'enfonce pas dans l'oubli". 

"Ces navires sont les témoins d'une époque"

Le premier Pen Duick fait peau neuve

Le premier navire de la série à fait peau neuve. Ils ne sera pas à Cherbourg cette semaine, car il a été remis à flots trop tardivement. 

L'impressionnant chantier, à duré plus de 19 mois. Si la réparation a duré aussi longtemps, c'est que les artisants ont du travailler sur la structure même de la coque, un travail long et fastidieux, surtout sur des navires qui sont presque devenu des musées.

 



 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité