Au sortir de la Seconde guerre mondiale, les enfants de Marigny-le-Lozon, dans la Manche, recevaient chaque Noël des cadeaux de Wesport, leur ville de jumelage américaine. Devenus grands, ces mêmes enfants ont organisé une collecte de 35 000 euros au profit d'une ville ukrainienne.

Pas moins de 300 colis envoyés par les habitants de Marigny-le-Lozon, commune manchoise de 2 700 habitants, ont été distribués depuis le 25 décembre aux enfants de Lyman, en Ukraine. Cette ville de la région de Donetsk est située à 30 kilomètres du front de la guerre russo-ukrainienne et fait l'objet de bombardements "hebdomadaires", selon les ONG sur place.

Les colis, tous composés de cinq kilos de vêtements, jouets et confiseries, ont été composés grâce à une collecte de dons organisée depuis avril à Marigny-le-Lozon par l'association Westport-Marigny-le-Lozon-Lyman. Ils ont été acheminés en décembre par la route par l'ONG Ukraine Aid International.

35 000 euros de dons

La valeur totale des colis est estimée à 10 000 euros, auxquels s'ajoutent 25 000 euros de don financier pour Lyman. 450 donateurs se sont mobilisés.

Et ce n'est pas un hasard si les Marignais ont été si nombreux à faire acte de générosité. De la fin de la Seconde guerre mondiale jusqu'aux années 1960, la commune manchoise, détruite par des bombardements américains à la fin de la guerre, avait elle-même reçu une aide financière de Westport, ville du Connecticut aux États-Unis, avec laquelle elle s'est jumelée depuis. Les dons de Westport avait notamment permis la construction de la verrière de l'église et d'une cantine communale.

En outre, les enfants marignais recevaient chaque Noël les "colis d'Amérique". Les générations ayant grandi entre les années 1940 et 1960 se souviennent bien de ce moment annuel de convivialité. "Ces colis nous donnaient de la joie", se souvient René Gautier, Marignais de 75 ans et président de l'association Westport-Marigny-le-Lozon-Lyman. "Dans le contexte de la guerre en Ukraine, on s'est mobilisés et on a décidé de mener pour Lyman la même opération que Westport avait mené pour nous", explique-t-il.

On a décidé de mener pour Lyman la même opération que Westport avait mené pour nous.

René Gautier, organisateur de la collecte

à France 3 Normandie

Rendre la pareille

En avril 2023, René Gautier a donc repris contact avec Westport. Il s'avère que la ville d'outre-Atlantique menait justement une campagne de dons au profit de Lyman, via l'ONG Ukraine Aid International, fondée par deux Américains d'origine ukrainienne. Une cinquantaine de Marignais créent alors l'association Westport-Marigny-le-Lozon-Lyman pour participer à la collecte.

"La génération des 50 ans, 60 ans, 70 ans, qui a connu les colis d'Amérique, s'est énormément mobilisée", affirme René Gautier. Dans sa commune, 40% de cette tranche d'âge a participé à la collecte. Les enfants des écoles de Marigny-le-Lozon ont également donné des jouets, de même que les habitants de communes alentour, si bien que les objectifs de collecte ont été dépassés.

La génération des 50 ans, 60 ans, 70 ans s'est énormément mobilisée.

René Gautier, organisateur de la collecte

à France 3 Normandie

À Lyman, 40 familles se sont réunies le 25 décembre pour recevoir les colis dans une école de la ville. "L'événement (...) comprenait des récitations de poésie par les enfants et des chants de Noël ukrainiens", rapporte Alison Piper, bénévole d'Ukraine Aid International sur place. Un Père Noël était présent pour faire la distribution.

Dans cette ville proche de la zone de guerre, les grands rassemblements sont à éviter. Tous toutes les familles bénéficiaires n'ont donc pas pu assister à la remise des colis. "Les cadeaux restants seront distribués cette semaine par les enseignants et le personnel de l'administration de la ville de Lyman", explique Alison Piper.

L'association Westport-Marigny-le-Lozon-Lyman entend renouveler l'expérience en 2024 et peut-être pérenniser l'envoi de colis de Noël, pour aider Lyman sur la durée, comme Westport l'a fait avec Marigny pendant vingt ans.