• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

L'usine CFR de Coutances de nouveau bloquée pour faire pression sur les négociations du PSE

L'usine CFR de Coutances est de nouveau bloquée cette semaine. Une réunion de négociation du PSE doit avoir lieu ce jeudi 30 août.
L'usine CFR de Coutances est de nouveau bloquée cette semaine. Une réunion de négociation du PSE doit avoir lieu ce jeudi 30 août.

Comme en juillet dernier, les salariés de la Compagnie des Fromages et Richemonts bloquent l'usine de Coutances, condamnée à la fermeture en 2019. La dernière réunion de négociation du plan social doit avoir lieu ce jeudi 30 août.

Par CM

Ce jeudi 30 août, au siège de la Compagnie des Fromages et Richemonts (CFR), à Puteaux, doit (théoriquement) avoir lieu l'ultime réunion de négociation du Plan de Sauvegarde pour l'Emploi (PSE) du site de Coutances. Le 1er juin dernier, les 86 salariés ont appris que l'usine fermerait définitivement ses portes au printemps 2019. Du 9 au 11 juillet, un blocage de l'entreprise avait été organisé pour faire pression sur les négociations du PSE. Une action similaire a débuté ce lundi matin et doit se poursuivre jusqu'à jeudi. "L'objectif, c'est de mettre la pression pour faire avancer ces mesures sociales qui sont bien en deçà de nos demandes et d'une entreprise désendettée", explique Dominique Giard, délégué CGT Compagnie des Fromages et RichesMonts.

Du côté de la direction, on affirme que "la priorité est de proposer une solution intéressante voire très intéressante (aux salariés coutançais) vers les sites de CFR" de la région, à savoir Pacé, Ducey et Vire. Mais pour les élus locaux, le reclassement est loin d'être la panacée. "Sur un territoire comme le notre, une centaine d'emplois quasiment ça ne peut pas laisser indifférent. Ça concerne les salariés mais il y a aussi des producteurs de lait derrière et la vitalité d'un territoire", explique Gérard Coulon, vice président de la communauté de communes Coutances, mer et bocage. 
 

"Pas question de modifier la date de fermeture"

Les élus de la collectivité ont déjà pu s'entretenir sur ce dossier avec le directeur du site et doivent rencontrer dans les prochains jours les représentants des deux actionnaires de CFR, détenue à part égales par Savencia et Sodiaal,  pour tenter obtenir notamment un report de la fermeture du site. "Aujourd'hui ce n'est pas envisagé, il n'est pas question de modifier la date de fermeture définitive du site de Coutances", indique Mickaël Morin, directeur La Compagnie des fromages - Coutances.

Et de rappeler ce qui a motivé cette décision annoncée le 1er juin dernier. Malgré les investissements réalisés ces dernières années, le site de Coutances présenterait "un niveau de performance bien inférieur aux gros sites de CFR". Dans un  marché des pâtes molles "qui décroît de 4 à 5% tous les ans", l'usine manchoise ne produit, selon son responsable "que trois jours par semaine depuis un ou deux ans".

Les élus du pays coutançais auraient bien aimé obtenir un délai supplémentaire pour tenter de trouver un repreneur. Ils souhaiteraient également comprendre pourquoi les actuels propriétaires de l'usine ne leur facilitent pas la tâche. Gérard Coulon s'interroge sur la "clause de non reprise par des acteurs du lait" imposée par les deux actionnaires. "Sodiaal et Savencia nous expliquent que le site n'a pas d'avenir (...)Ça ne devrait pas les inquiéter". Cette clause, la CGT la juge abusive et envisage de porter l'affaire en justice.

L'usine CFR de Coutances doit définitivement fermer ses portes en mai 2019.

Reportage de Sylvain Rouil et Laïla Agorram
 
L'usine CFR de Coutances de nouveau bloquée pour faire pression sur les négociations du PSE

A lire aussi

Sur le même sujet

Graines de jardin 2019 à Rouen

Les + Lus