Destruction de 1000 Iphone par jour : des salariés de Remade bloquent l'entreprise et menacent de détruire le stock

Des salariés de Remade menacent de détruire 1 000 Iphone par jour / © Marie Benoist
Des salariés de Remade menacent de détruire 1 000 Iphone par jour / © Marie Benoist

Les salariés de Remade bloquent depuis ce jeudi matin l'entrée de l'entreprise Remade de Poilley, spécialisée dans le reconditionnement de smartphones. Ils menacent de détruire le stock. Jusqu'à 30 000 Iphone pourraient être détruits d'ici mardi. 

Par L.A.

Ce jeudi matin, des palettes étaient installées à l'entrée de l'usine Remade et ce vendredi 13 décembre, l'opération a été renouvelée.
Les salariés de Remade menacent de "détruire 1000 Iphone par jour pour être entendus" pour signifier "leur colère aux actionnaires, aux élus locaux, à l'Etat". 

Des Iphones ont, par ailleurs, été déposés devant la sous-préfecture d'Avranches, ce vendredi, pour alerter les pouvoirs publics sur leur détermination. 
 

Une action coup de poing


Une vingtaine de salariés de Remade sont donc passés à l'action ce jeudi 12 décembre 2019.  Ils ont décidé de tenir le blocage jusqu'à la prochaine audience du tribunal de commerce de Rouen qui aura lieu le mardi 17 décembre.

Sur la page Facebook CFDT Remade, l'opération est expliquée ainsi : "les offres de reprises ne concerneraient qu’une poignée de salariés et le Plan de Sauvegarde de l’Emploi n’est pas financé. Les responsables de cette situation restant muets à nos multiples cris d’alarmes nous avons décidé d’agir. Puisque pour eux les hommes n’ont aucune valeur nous allons nous attaquer à la seule valeur qu’ils comprennent : l’argent. Ainsi, et à compter de cet après-midi nous détruirons 1 000 iPhone par jour jusqu’à être entendus. La première destruction aura lieu sur le parking de la société à 15h00."

"Le tribunal a retenu la liquidation judiciaire mais avec poursuite d'activité pour donner une dernière chance à une reprise. Une prochaine audience aura lieu le mardi 17 décembre", avait expliqué Me Thomas Hollande, l'avocat du Comité Social et économique de Remade à l'issue de l'audience du 29 novembre.

Depuis la fin de l'été, rien ne va plus pour Remade, et ses Iphone reconditionnés. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus