Remade : les représentants des salariés portent plainte contre X pour chiffres non conformes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alexandra Huctin
L'assemblée générale, ce 15 septembre, avec les salariés de Remade.
L'assemblée générale, ce 15 septembre, avec les salariés de Remade. © Dalaudier- France Télévisions

Les actionnaires de Remade auraient-ils falsifié les chiffres des résultats pour obtenir plus d'argent des banques et construit une entreprise sur une réputation fabriquée ? Les salariés veulents en savoir plus, le CSE porte plainte contre X pour que la justice s'en mêle. l'ancien patron réagit.

Aujourd'hui 80% des salariés de l'entreprise sont au chômage partiel et ne sont pas optimistes quant à leur avenir. Il sauront le 28 novembre prochain, si un repreneur est sur les rangs, sans trop de casse. Ou pas. 
Mais ce vendredi 15 novembre 2019, le CSE ( Comité social économique) et donc les représentants du personnel,  ont réuni les salariés en assemblée générale. Evènement plutôt rare dans l'entreprise. 

Un rapport accablant 


L'objet de cette réunion : le rapport d'un cabinet d'expertise comptable accablant pour l'ancienne direction de Remade : maneouvres frauduleuses, dissimulations. La situation financière réelle de l'entreprise ne serait pas celle qu'on a voulu faire croire pendant des années.
Les salariés sont sous le choc  parlent de "forte trahison."
 

Qui est reponsable ? ils espèrent que la plainte va déboucher sur une enquête et répondre à leur question. 

L'ancien patron veut porter plainte, lui aussi, mais pour diffamation


Alors que les représentants portent plainte pour mettre en avant ce rapport comptable. L'ancien patron visé réagit aussi sur les réseaux sociaux  et il annonce vouloir porter plainte, de son côté, pour diffamation. 

Facebook- la vision du rapport est tronquée affirme l'ancien patron très remonté, lui aussi. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.