EDF fait le bilan de la concertation préalable et avance sur son projet de piscine nucléaire dans le Cotentin

Premier bilan de la concertation préalable tenue avec la population sur le projet de piscine nucléaire dans le Nord Cotentin : il faut continuer à discuter. Très déterminé, EDF continue d'avancer sur son projet.

Le projet de construction d'une future piscine de stockage de 6 500 tonnes de combustibles usés à l'ouest de l'usine actuelle de la Hague a fait beaucoup de remous. Les premières réunions publiques se sont déroulées dans une ambiance houleuse.

Le déroulé des réunions de concertations a été décalé à l'été. Par conséquent, le Conseil National du Débat public ( CNDP) a rendu son bilan de cette concertation préalable le 8 Août dernier et EDF en ce début octobre.

" Nous avons pris acte des demandes des élus et de la population. Nous allons travailler ensemble à éclaircir le dialogue  sur certains points comme les accès à la zone de stockage, les impacts sur le paysage." explique Philippe Gérard, responsable de la communication pour EDF. " 

Des groupes de travail vont être créés avec les élus, les associations locales, les organisations syndicales.

Philippe Gérard, Responsable Communication EDF

Au total, quatre groupes de réflexion verront le jour avec chacun un thème de réflexion : Impacts paysager du projet, les accès routiers, les impacts socio-économiques, l'opportunité de ce projet de stockage en eau de combustibles usés.

" Nous souhaitons mettre en place un dispositif de concertation continue avec un Comité de suivi. Au final, il y aura à terme une réunion par mois pour discuter avec les acteurs locaux sur le projet et une communication trimestrielle auprès de la population"

EDF remplit ses obligations légales jusqu'en 2025 et continue d'avancer sur son projet de piscine nucléaire quoiqu'il arrive. Enfin, en 2027, le dernier mot reviendra à l'Etat qui décidera la faisabilité ou non de ce projet de stockage de combustibles usés dans le Nord Cotentin.