EPR : le combustible prêt à être débarqué sur le site de Flamanville

L'ASN, le gendarme du nucléaire, a expliqué avoir donné son feu vert. 2022 approche et l'avancée des travaux sur le site de flamanville aussi. Tout du moins la très symbolique arrivée du combustible sur le site normand n'est plus qu'une question de temps. Une arrivée redoutée et attendue. 

Les réacteurs de Flamanville 1, 2 et 3. Ce dernier attendra encore un peu avant d'entrer en service.
Les réacteurs de Flamanville 1, 2 et 3. Ce dernier attendra encore un peu avant d'entrer en service. © Charly Triballeau/AFP
C'est une étape importante dans l'avancée du chantier qui interpellera tous les riverains du chantier de l'EPR de Flamanville, dans la Manche. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé lundi avoir autorisé l'arrivée du combustible sur le site du réacteur EPR en construction, une étape préalable à sa mise en service.
    

Entreprosé dans la piscine


"Le 8 octobre 2020, l'ASN a autorisé l'arrivée de combustible nucléaire sur le site du réacteur EPR de Flamanville. Ce combustible sera entreposé dans la piscine du bâtiment prévu à cette fin", indique le gendarme du nucléaire dans une note d'information.
  

 "Cette autorisation est l'une des étapes préalables à la mise en service du réacteur EPR de Flamanville. La mise en service
de l'installation, c'est-à-dire le chargement du combustible dans la cuve du réacteur, reste soumise à l'autorisation de l'ASN. Elle fera également l'objet d'une consultation préalable du public"
, indique l'ASN.
    

2022, la date à retenir ? 


Le chargement du combustible nucléaire dans le réacteur est actuellement prévu pour la fin 2022, après de nombreux retards et surcoûts. EDF a toutefois prévenu que la pandémie de Covid-19 "pourrait engendrer des délais et des coûts supplémentaires. L'ASN explique avoir mené un inspection sur le site au mois d'août et avoir conclu que l'installation et la préparation d'EDF étaient "satisfaisants". L'ASN "a également
autorisé l'utilisation de gaz radioactifs pour réaliser des essais d'efficacitéde certains dispositifs de filtration"
, précise-t-elle.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement