Les liaisons maritimes vers les îles Anglo-Normandes reprennent après deux ans de fermeture

Publié le
Écrit par Olfa Ayed

La première traversée pour Jersey au départ de Barneville-Carteret (Manche) a eu lieu ce jeudi 28 avril. Après deux années de fermeture quasi-totale en raison de la pandémie de covid-19, les passagers étaient nombreux à se rendre sur cette île anglo-normande.

"On est surexcité d’y aller pour acheter des vinyles et des livres en anglais, ça manquait", s’enthousiasme un touriste arrivé à l’aube pour aller à Jersey. Depuis ce jeudi 28 avril 2022, il est à nouveau possible de se rendre sur les îles anglo-normandes de Jersey, Guernesey, Sercq ou encore Aurigny. Au départ de Granville ce sera dès le début du mois de mai.

Cette reprise était très attendue des touristes. Ils étaient 110 à emprunter le ferry Victor Hugo Granville tôt ce matin. "Ça fait partie des choses qui se font ici couramment donc depuis le temps, c’est sympa de pouvoir le faire", réagit l’un des passagers. "On est heureux de voir que c’est le premier bateau et la première reprise de la ligne, ça fait très longtemps qu’on voulait y aller donc c’est le moment", renchérit un autre.

Depuis deux ans, les liaisons avec les îles anglo-normandes ont été suspendues en raison des mesures sanitaires liées à la covid-19. Deux années d’attente et de doutes pour les 13 salariés de la compagnie en charge des traversées. "Les équipes, et moi le premier, nous étions en chômage partiel de longue durée donc il a fallu remobiliser tout le monde sur toute l’année 2021 pour préparer cette reprise 2022. Comme chacun attendait cela avec impatiente nous n’avons pas eu de mal de remettre les équipes sur les rails", explique Olivier Normand co-fondateur de la compagnie DNO au poste de commandement. DNO est le nouvel opérateur choisi par le département - qui pilote ce service au titre de sa compétence tourisme - pour assurer les traversées.

Cette reprise se veut prudente, souligne Thierry Motte, chargé des relations internationales au conseil départemental de la Manche.

Est-ce que les gens ont toujours envie d’aller sur les îles anglo-normandes. Est-ce qu’ils peuvent le faire ? Est-ce qu’ils ont un passeport ? Mais on repart avec plein d’espoir.

Thierry Motte, chargé des relations internationales au conseil départemental de la Manche

France 3 Normandie

Passeport obligatoire

Avec le Brexit et la sortie du Royaume-Uni de l’UE, une des nouveautés de la traversée est l’obligation du passeport pour se rendre sur les îles. Ce qui a fait un peu désordre parmi les passagers rencontrés ce jeudi. "La moitié de la famille s’est faite refouler parce que les deux petites filles avaient des passeports qui étaient périmés", regrette l’un d’entre eux.

Une reprise attendue par les Jersiais

Une heure de mer après, et le port de Saint-Hélier à Jersey est en vue. En 2019, 110 000 personnes en provenance de l’Hexagone ont emprunté le ferry. Une année exceptionnelle qui a beaucoup manqué aux Britanniques. "Dans nos hôtels, notre clientèle était 15 à 20% d’origine française, alors de perdre ça pendant le covid était très difficile", confirme Alex Dolan, propriétaire de plusieurs hôtels à Jersey. Ce retour des Français est une bouffée d’oxygène économique mais aussi culturelle. 

On voulait retrouver nos cousins français. On peut se reconnecter avec la France et nos coutumes qui sont reliées à la Normandie ici à Jersey.

Alex Dolan, propriétaire de plusieurs hôtels à Jersey

France 3 Normandie

Sur cette île, la plus grande des îles anglo-normandes, le marché français est le deuxième marché touristique.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité