• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Gilets jaunes à Guilberville: “Je me bats pour ma fille, pour mon futur, pour la retraite de mon père”

Barrage filtrant des gilets jaunes à proximité de l'A84 ce dimanche
Barrage filtrant des gilets jaunes à proximité de l'A84 ce dimanche

La mobilisation des gilets jaunes se poursuit dans la Manche. Le barrage filtrant installé à Guilberville est toujours en place. Une portion de l'autoroute A84 est fermée à la circulation. Les manifestants n'ont pas l'intention de partir. Pour eux, leur combat va bien au-delà du carburant.

Par CM et CB

Pour eux, pas question d'abandonner. Dans la Manche, la préfecture recensait encore une trentaine de "points de rassemblement" ce dimanche 18 novembre, dont une bonne douzaine rien que dans le Nord-Cotentin. Autre "point noir" dans le département, l'autoroute A84 qui reste fermée à la circulation dans les deux sens aux échangeurs 38, 39, 40 et 41. Une décision prise suite à la mise en place d'un barrage filtrant sur le rond-point de l'échangeur de "Guilberville" (situé sur la commune de Torigny-sur-Vire).
 
Chez les automobilistes, on fait preuve de patience et de philosophie. Chez les gilets jaunes, c'est de détermination dont on fait preuve, une détermination qui a même été renforcée par le traitement de leur mobilisation dans les médias et les déclarations du gouvernement. "Il faut bien prendre en compte que c'est la première fois qu'il y a une capacité de mobilisation des automobilistes", souligne l'un d'entre eux.

Mais pas question pour autant de réduire leur mouvement à la simple question du carburant. "On ne peut pas continuer comme ça. Le 15 du mois, nos poches sont vides. En fait, on cherche une réponse", explique un autre manifestant, "Je me bats pour ma fille, pour mon futur, pour que mon père ait sa retraite et je ne trouve pas ça normal qu'on en arrive à brûler des pneus pour se faire comprendre."

 
Gilets jaunes à Guilberville: "Je me bats pour ma fille, pour mon futur"

Reportage de Catherine Berra et Marion Ptak
 

Sur le même sujet

Interview de Maître Éric Di Costanzo avocat

Les + Lus