Les grandes marées au Mont-Saint-Michel : comment s'extirper des sables mouvants ?

Avec les grandes marées et le beau temps, les promeneurs sont au rendez-vous dans la baie du Mont-Saint-Michel. Mais pour ceux qui se baladent ou qui pratiquent la pêche à pied, une vigilance accrue est requise.

© Pauline Comte / France Télévisions

Sous ses apparences tranquilles et désertiques, la majestueuse et silencieuse baie du Mont-Saint-Michel trompe souvent les visiteurs peu aguerris qui l’arpentent.
Et avec les grandes marées et le beau temps, les curieux sont nombreux sur le site. Mais beaucoup préfèrent, afin d'éviter tout risque, ne pas s’aventurer seuls et choississent de découvrir le site aux côtés d’un professionnel : « On est en famille et on voulait visiter la baie en toute sécurité pour connaître son histoire » nous confie un promeneur.

Mieux vaut être bien accompagné

Sébastien Daligault, est guide attesté de la baie du Mont-Saint-Michel depuis près de vingt ans.  Il raconte aux promeneurs l'histoire des rochers et sensibilise les promeneurs aux dangers du terrain. L'occasion, par exemple, d'expliquer les sables mouvants et surtout rappeler les bons gestes à adopter et comment réagir face au phénomène.

Tuto : survivre aux sables mouvants ©Youtube

 

« Ici on dit que la mer remonte à la vitesse d'un cheval au galop » explique le guide aux différents groupes. Il évoque le phénomène du mascaret : « Il faut connaître les horaires des marées et surtout bien connaître la typologie du terrain pour savoir par où la mer va remonter et éviter de se retrouver encercler par la marée montante ».

Nouvelles règles de pêche à pied dans la Manche 

La vigilance et les régles de sécurité s'appliquent également aux amateurs de pêche à pied. En plus d'être attentifs, les promeneurs doivent aussi prendre en considération les nouvelles réglementations relatives à cette activité qui ont évolué dans la Manche. Des dispositions prises par le préfet depuis le 22 février 2021.

Par exemple, les râteaux utilisés doivent être de taille plus modeste : « aujourd’hui ils sont limités à 20 cm maximum contre 35 cm auparavant mais les dents ne changent pas, elles peuvent être rondes ou plates » nous précise Jean Lepigouchet, président du comité départemental de la pêche maritime de loisirs dans la Manche.

Les Ormeaux ne peuvent être capturés que si les coefficients de marée sont supérieurs à 100. Des possibilités de pêche donc ce lundi 1er mars (106/106) et mardi 2 mars (105/102). Mais attention, le ramassage doit être réalisé uniquement pour sa propre consommation avec des coquillages de taille supérieure ou égale à 9 cm.

Et enfin le Président ajoute : « Si les promeneurs retourne une pierre, ils ont l’obligation désormais de la remettre dans sa position initiale. De plus, arracher les algues sur les cailloux est formellement interdit ».

Ces réglementations sont à respecter à la lettre sous peine d’amende.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mont saint michel sécurité société pêche grandes marées mer nature