La concertation publique consacrée au projet « Hommage aux héros » se poursuit dans la Manche. Dédié au Débarquement, ce projet touristique devrait voir le jour à Carentan en 2025. Les enjeux économiques étaient au cœur de la réunion de ce 22 septembre et notamment la question du logement.

« Un spectacle historique immersif.» C’est ainsi qu’est décrit le projet « Hommage aux héros », sur le site web officiel. Le principe ? Dans une salle de 1000 places située à Carentan-les-Marais, faire redécouvrir le Débarquement et la bataille de Normandie en mêlant cinéma immersif et spectacle vivant.

Un projet critiqué

Or en Normandie, le projet à 90 millions d’euros d’investissements bouscule l’offre existante et suscite des controverses. Son installation est prévue pour 2025, dans la Manche à Carentan-les-Marais mais des détracteurs ont surnommé le projet « D-Day Land ». Ils dénoncent une exploitation lucrative de l’Histoire et un risque de saccage environnemental.

Une concertation préalable a été mise en place depuis le mois d’août, avec plusieurs réunions thématiques autour de l’éthique ou encore de l’environnement. Ce jeudi 22 septembre à Cherbourg, tourisme et économie étaient au cœur de la réunion.

Nous avons le Mémorial de Caen en locomotive dans le Calvados, nous avons la Cité de la mer en locomotive pour le Nord-Cotentin. Maintenant, on aura « Hommage aux héros » à Carentan, qui va permettre de dynamiser le Centre-Manche.

Emmanuel Allain, directeur du musée D-Day experience à Carentan

De fortes retombées économiques

600 000 visiteurs seraient susceptibles de participer à l’expérience « Hommage aux héros » chaque année. Un chiffre révélateur d’une étude de marché, menée auprès d’Allemands, d’Américains et de Canadiens, pour sonder les consommateurs du tourisme de mémoire. Pour 59 % des personnes interrogées, le projet serait l’une des motivations pour venir visiter la Normandie.

« Ici, il y a plein de musées extraordinaires de tailles différentes », lance Régis Lefebvre, l’un des porteurs du projet. Il ajoute : « on n’est pas concurrent des musées, c’est une offre complémentaire ».

Avis partagé par Emmanuel Allain, le directeur du musée D-Day experience, à Carentan, qui parle de « nouvelle locomotive » pour la Région. Il se réjouit : « nous avons le Mémorial de Caen en locomotive dans le Calvados, nous avons la Cité de la mer en locomotive pour le Nord-Cotentin. Maintenant, on aura « Hommage aux héros » à Carentan, qui va permettre de dynamiser le Centre-Manche ».

Les musées ne sont pas les seuls à voir le projet comme une aubaine pour l’économie locale. « Les commerçants, comme partout en France, tirent la langue. Si on peut avoir du monde en plus pour aider nos commerçants, moi je dis oui ! », reconnaît Sébastien Guiffard, de l’association CLAP, qui réunit plus de 120 commerçants de Carentan.

Il faut revoir le plan de structuration de l’accueil des touristes, parce qu’on n’est pas assez nombreux.

Patrick Bertheau, hôtelier-restaurateur dans le Val-de-Saire

Défi logistique

Mais au-delà des retombées économiques alléchantes, d’autres questions sont soulevées, ce jeudi 22 septembre. Le Cotentin est-il en mesure d’accueillir ce nouvel afflux de touristes ?

Les hôteliers, présents à la réunion, reconnaissent « la faiblesse d’accueil » sur le territoire et alertent sur le manque de logements. A l’image de Patrick Bertheau hôtelier-restaurateur dans le Val-de-Saire, qui bénéficie du tourisme de mémoire. « Il faut revoir le plan de structuration de l’accueil des touristes, parce qu’on n’est pas assez nombreux », déplore-t-il.

La problématique de l’hébergement va plus loin. Elle concerne aussi le personnel recruté. Des techniciens du spectacle, des comédiens, des figurants… Au total, 200 emplois directs seront créés et 350 emplois en haute saison.

La municipalité de Carentan se veut rassurante en évoquant les différents projets envisagés. « L’ambition à terme, c’est de pouvoir apporter 400 logements sur le secteur », explique Sébastien Lesné, premier adjoint au maire de Carentan.

Les différentes réunions de la concertation préalable feront l’objet d’une restitution, le 6 octobre à Carentan. Une enquête publique est prévue au printemps 2023.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité