Les incendies domestiques se multiplient avec le froid : comment les éviter

La Manche vient de connaître trois incendies mortels en quelques jours. Et ce n'est peut-être pas qu'une mauvaise loi de séries. Alors que le thermomètre est descendu en-dessous de zéro ces derniers jours, les pompiers insistent sur la vigilance de tous et l'entretien des appareils de chauffage.

70 % des décès dus à un incendie ont lieu la nuit
70 % des décès dus à un incendie ont lieu la nuit © MAXPPP

Il y a quelques jours, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité RTE activait pour première fois le "signal rouge" de son dispositif "Ecowatt" , destiné à avertir les citoyens que la consommation risque d'être trop élevée par rapport à la production d'électricité.  La chute des températures était évidemment la cause de cette surconsommation.

Mais un autre risque s'est accentué avec le froid. Le risque d'incendie et d'intoxication au monxyde de carbone. "Les incendies représentent 20 % de nos 36.000 interventions annuelles, mais en période hivernale nous avons à chaque fois une augmentation", reconnait le Lieutenant-Colonel Guillaume Quetier, chef du groupe opération des pompiers de la Manche.

Et en ce début d'année 2021, trois personnes du département normand ont malheureusement perdu la vie à cause d'un feu dans leurs habitations. 

 

 

Pour chaque cas, des enquêtes sont en cours par la gendarmerie et la police. Mais très souvent, c'est un défaut dans l'installation de chauffage qui est remarqué. D'où cette publication ce lundi sur les réseaux sociaux par la Prefecture du département, relayée par le SDIS 50.

 

Publiée par SDIS 50 sur Lundi 11 janvier 2021

 

Des installations à entretenir régulièrement

Cheminée, poêle, chauffage, tout ce qui vous apporte un peu de chaleur à la maison doit être controlé visuellement, vérifié par un professionnel, et nettoyé chaque année. 

Si cela disjoncte souvent, c'est qu'il y a une disfonctionnement qui peut être dangereux !

Lieutenant-colonel Guillaume Quetier, chef du groupe opération des pompiers de la Manche

Mais l'attention doit être aussi sur tous les appareils électriques : "les installations électriques sont sur-solicités en ce moment, alors limitez les rallonges et les multiprises, aspirez souvent les poussières dans votre VMC. Si cela disjoncte souvent, c'est qu'il y a une disfonctionnement qui peut être dangereux", assure le responsable des pompiers de la Manche. "Un feu, ça ne prévient pas. La VMC se trouve souvent dans les combles des maisons, là où il y a de la laine de verre, des cartons, un fort potentiel calorifique ; en 5 minutes, la toiture peut s'enflammer et les conséquences être dramatiques."

 

Avant de se coucher, il est conseillé de tout éteindre, le feu dans la cheminée, le sapin illuminé, et surtout les éventuelles bougies. "Les bougies, c'est chaleureux et sympathiques, mais il faut être vigilant : pas à coté des enfants ou d'un journal par exemple. Depuis 20 ans par contre, on voit moins de problèmes avec les guirlandes électriques, la population fait peut-être plus attention, et les guirlandes sont plus sûres."

Dernier conseil, vérifier les piles de son détecteur autonome de fumée. "Ca coute 10-20 euros. Oui, ca n'évite pas les incendies, mais ça évite les morts. L'alarme est assez forte pour vous réveiller et vous laissez le temps de quitter l'habitation. 70 % des décès d'incendie sont la nuit !"

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers incendie froid météo