Une jeune femme retrouvée morte dans une faille au Nez de Jobourg

Le site du Cotentin, comptant certaines des falaises les plus hautes d'Europe, a été ce vendredi 29 mai le théâtre d'un drame. Un hélicoptère de la Marine nationale a participé à l'opération de secours. 

Le nez de Jobourg culmine par endroits à 128 mètres de hauteur
Le nez de Jobourg culmine par endroits à 128 mètres de hauteur © Lenz, G./picture alliance / Arco Images G/Newscom/MaxPPP
C'est la gendarmerie départementale de Jobourg qui a alerté  le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage ce vendredi 29 mai en fin d'après-midi (vers 17 h 30). Une personne avait disparu dans le secteur du Nez de Jobourg, un site rocheux côtier comprenant certaines des falaises les plus hautes d'Europe (128 mètres). Très rapidement, engage l’hélicoptère Caïman Marine de la Marine nationale stationné à Maupertus, le semi-rigide et la vedette légère de la station SNSM de Goury avec un infirmier à son bord ainsi qu’une équipe de la gendarmerie départementale de Beaumont ont été mobilisés pour effectuer des recherches à terre.

Vers 18 h 15, le corps inanimé d'une jeune femme a été localisé dans une faille au nord du Nez de Jobourg, "une zone escarpée et difficile d'atteinte", selon la préfecture maritime Manche - Mer du nord. L'opération pour remonter la victime a débuté une demie-heure plus tard. Le corps de la jeune femme a été hélitreuillé. A bord de l'hélicoptère Caïman, une équipe médicale n'a pu que constater le décès de la jeune femme. Une enquête a été confiée à la gendarmerie départementale de Beaumont pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cotentin faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter